LE BAISER AU SERPENT (9)

1 janvier 1928
grimentz
(Extrait des „ Cahiers valaisans de Folklore ").
Michel Savioz

Une mère avait un fils qu'elle n'aimait pas. Dans une vive chicane qu'elle eut avec lui, elle poussa la haine jusqu'à lui dire: « Sois maudit et puisses-tu devenir serpent! » Ce vœu fut exaucé. Le garçon aussitôt changé en reptile, se réfugia aux abords du château de Chippis et mena grand désespoir dans les buissons. Toutefois une fée lui apparut et lui dit: « Tu peux être délivré de cette misérable condition où t'a jeté une mère dénaturée. Je te donne la faveur de reprendre ton corps humain toutes les fois qu'une jeune fille passera sur le sentier. Arrête-la, dis-lui la malédiction qui est tombée sur toi et supplie-la de t'embrasser sur ton visage de serpent. Il faut que tu reçoives ce baiser, si tu tiens à la délivrance.»

Le maudit se reprit à espérer. Il ne s'éloignait guère du chemin et adressait aux jeunes passantes sa supplication. Elles, remplies de pitié au récit d'une telle infortune promettaient le baiser sauveur. Mais, dès qu'elles se trouvaient en face de la hideuse bête, elles fuyaient en criant. Il n'y en eut aucune d'assez pitoyable ni d'assez courageuse pour mettre fin au malheur du jeune homme.

Contes de Grimentz, par Robert Loup, professeur. Archives du Nouvelliste valaisan du 28 juillet 1928. Extraits des cahiers valaisans de folklore de l'abbé Luyet.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Michel Savioz
1,856 contributions
4 janvier 2014
1,226 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
4 galeries