Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Le Rhône en crue

Le Rhône en crue

30 mai 2008
Anne-Marie Squillaci
Marianne Carron

Une crue vue du pont de Fully-Charrat.

A noter, que si le lit du Rhône est creusé dans la plaine, les digues qui maintiennent les crues annuelles, font monter le niveau du fleuve au-dessus de celle-ci, et des villages, vergers et entreprises qui l'occupent. Il s'en faut de 2 bons mètres d'eau avant que ce soit une crue maximale, approchant le tablier du pont. Ici elle à envahi les berges dont l'herbe paraît encore. Plus impressionnant que dangereux, si le Rhône s'en tient là.

La crue est un mouvement du fleuve annuel. La digue est prévue pour réguler ce type de croissance temporaire des eaux ( flux de 800 m2 /mn.). La régulation de ce volume est aussi obtenue par la retenue des barrages hydoélectriques de nos montagnes.

Par contre, l'innondation qui menace environ une fois par siècle - d'un volume de 1200 m2/mn. si mes chiffres sont exacts - ne tiens en aucune manière dans ce couloir étroit. Est-ce une forte crue ou une inondation ? Et en cas d'innondation : Où la digue lâchera t'elle ? En cas de rupture, l'inondation ne se répend que du côté, celui où la digue à lâché.

Les mesures prioritaires entre Fully et Saillon

http://www.idealp.ch/REF1-RhoneFully.pdf

Fuly : un nouveau plan des zones de danger. octobre 2011

http://www.vs.ch/Press/DS_3/CO-2011-10-17-19193/fr/rhoneVS_No19_FR_WEB.pdf

Photo de Anne-Marie Squillaci (Fully)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,521
6,702
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.