Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:13:37

Edward Elgar, Op. 47, OCL, Victor Desarzens

1 septembre 1961
Disques Westminster
René Gagnaux

Edward ELGAR, Introduction et allegro, Op. 47, Orchestre de Chambre de Lausanne, Victor DESARZENS, septembre 1961, Westminster WST-17031

Voir au bas de cette page le commentaire très intéressant de Martine Desarzens.

Edward Elgar compose cette oeuvre en 1905, il la dédicace au professeur Samuel Sanford, de l'université Yale. Elle est composée pour quatuor à cordes et orchestre à cordes: l'oeuvre reprend la structure classique du concerto grosso avec un quatuor soliste (le concertino) conversant avec le reste de l'effectif (le ripieno). Son introduction est inspirée par un thème folklorique gallois, 'Welsh tune', un thème qu'Elgar avait noté en août 1901 lors d'un séjour à Cardiganshire, West Wales.

La première a lieu le 8 mars 1905 avec l'Orchestre Symphonique de Londres sous la direction du compositeur, dans un concert entièrement consacré à ses oeuvres.

Une courte description extraite du texte publié au verso de la pochette du disque:

"[...] Before he aspired to be either interpretative or creative musician, Edward Elgar grew to know the sound of the violin in his own home, from his music-dealerorganist-chamber-enthusiast father. It was inevitable, perhaps, that he would one day combine the string quartet and the string orchestra into a concerto grosso relationship, but not that the results should be dedicated to Professor S. S. Stanford of Yale University. This came about in the aftermath of a visit by Elgar to the United States in 1904, to accept an honorary doctorate in New Haven.
Following the assertive opening, the members of the solo quartet take off on rhapsodic flights which define the temper of the music to come. Lengthiest and most meaningful of them is from the solo viola, picked up and elaborated by the full string group. In Elgar's tenderest, most contemplative vein, this phrase is extended at some length before a reprise of the opening makes way for the allegro. In the course of a sonata-form sequence, other elements of the introduction are called upon. However, in the fugal episode which takes the place of a development, a new motive not previously heard is utilized. When it has run its course, the beautiful opening theme rires from the deep bars strings and is given an ennobling expansion. With a full senne of the appropriate, Elgar saves the viola musings from the introduction to the coda, after a brilliant treatment of the broad rhythmic material of the opening. [...]" citation extraite du texte de Irving Kolodin publié au verso de la pochette du disque WGS-8296.

Pour plus de détails sur l'oeuvre voir par exemple la page suivante - en anglais - de Wikipedia:

http://en.wikipedia.org/wiki/Introduction_and_Allegro_%28Elgar%29.

La partition peut être librement téléchargée sur la page suivante du site de l'IMSLP:

http://imslp.org/wiki/Introduction_and_Allegro,_Op.47_%28Elgar,_Edward%29.

Dans l'enregistrement que je vous propose sur cette page Victor Desarzens dirige son orchestre, l'Orchestre de Chambre de Lausanne. L'enregistrement a été fait en septembre 1961 (*) pour la maison de disques Westminster et est paru la même année (**) en monophonie sur le disque XWN-19031 et en stéréophonie sur le disque WST-17031. Il a été réédité dans les années 1970 entre autres sur les disques Westminster Gold WGS-8296 et Music Guild MS-811. Sur la première face du disque se trouve l'opus 4 - Nuit transfigurée - d'Arnold Schoenberg, sur la deuxième face cette oeuvre d'Elgar et l'opus 29 - Prélude et fugue - de Benjamin Britten.

(*) datation mentionnée au verso de la pochette du disque.
(**) selon le catalogue de la Library of Congress de Washington.

C'est - à ma connaissance - le seul enregistrement d'une oeuvre d'Edward Elgar sous la direction de Victor Desarzens. J'ignore toutefois si la décision d'enregistrer cette oeuvre vient de la maison de disques Westminster, ou de Victor Desarzens: si quelqu'un devait en savoir plus, tout renseignement m'intéresse, afin de pouvoir mieux documenter cette page!

Mon disque WST-17031 est en assez bon état, la restauration n'a pas été très difficile. L'enregistrement que vous écoutez...

Edward Elgar, Introduction and allegro, Op. 47, Orchestre de Chambre de Lausanne, Victor Desarzens, septembre 1961, Westminster WST-17031 (13:36)

Westminster WST-17031 -> WAV -> léger à moyen DeClick avec ClickRepair, des réparations manuelles -> MP3 256 kbps, le tout effectué par moi-même: l'enregistrement est donc de ce fait libre de droits d'autres personnes ou sociétés, le disque étant paru il y a plus de 50 ans.

L'enregistrement peut être aussi téléchargé sur la page suivante de mon site, en format FLAC (donc comprimé sans pertes):

http://renegagnaux.ch/172801/571682.html

**Un commentaire très intéressant de Martine Desarzens, l'une des filles de Victor Desarzens, 29 octobre 2012:

Concernant cet enregistrement, je viens d'apprendre que c'est le choix de Victor Desarzens de mettre l'oeuvre d'Edward Elgar d'abord au programme des concerts pour la saison 1961 puis de l'enregistrement en septembre de la même année.

Une fois de plus, en ce qui me concerne ce compositeur est une découverte.....alors qu'il est considéré comme un très grand compositeur que mon père aimait beaucoup.

Sources; Francis Zanlonghi, premier violon retraité de l'OCL.

Francis Zanlonghi et da femme Rebiquette, claveciniste, grands amis de la famille Desarzens.

Depuis 2000 premier violon à l'Orchestre de Chambre de Morges fondé en 1941 par M. Schalk.

OCL de Morges voir:**

**http://www.ocmorges.ch/index.php?page=historique

Zanlonghi voir aussi:**

http://www.notrehistoire.ch/group/victor-desarzens/photo/34091/

et:

http://www.notrehistoire.ch/photo/view/41509/

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    Merci cher René pour cette belle découverte; je ne connaissais pas du tout ce compositeur et ne me souviens pas de l'avoir entendu à la maison. C'est très doux, romantique et beau, j'aime beaucoup. Les cordes sont de si bonnes qualité. Je vais poser la question sur cet enregistrement à l'ancien premier violon de l'OCL et vous tiens au courant.

  • Martine Desarzens

    Concernant cet enregistrement, je viens d'apprendre que c'est le choix de Victor Desarzens de mettre l'oeuvre d'Edward Elgar d'abord au programme des concerts pour la saison 1961 puis de l'enregistrement en septembre de la même année. Une fois de plus, en ce qui me concerne ce compositeur est une découverte.....alors qu'il est considéré comme un très grand compositeur que mon père aimait beaucoup. Sources; Francis Zanlonghi, premier violon retraité de l'OCL. Francis Zanlonghi et da femme Rebiquette, claveciniste, grands amis de la famille Desarzens. Depuis 2000 premier violon à l'Orchestre de Chambre de Morges fondé en 1941 par M. Schalk. OCL de Morges voir ; http://www.ocmorges.ch/index.php?page=historiqueZanlonghi voir aussi ; http://www.notrehistoire.ch/group/victor-desarzens/photo/34091/et :http://www.notrehistoire.ch/photo/view/41509/

  • René Gagnaux

    Merci pour ce commentaire très intéressant, chère Martine. Je viens de l'insérer dans la description. C'est vraiment un des aspects très enrichissants de notrehistoire.ch: pouvoir dialoguer avec les témoins directs de l'Histoire, et ainsi éviter que ces précieuses informations disparaissent. Encore une fois merci, à vous chère Martine, mais aussi à notrehistoire.ch

René Gagnaux
1,337 contributions
19 octobre 2012
947 vues
2 likes
3 commentaires
1 galerie
00:13:37
Déjà 9,002 documents associés à 1960 - 1969

Galeries:

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,797
4,836
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.