Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Ramassage du lait

Ramassage du lait

1916
Yannik Plomb

Camion Saurer de la compagnie Anglo-Swiss Condensed Milk Co

Ramassage du lait probablement en région vaudoise

Photo ancienne anonyme collection personnelle

Première entreprise à produire du lait condensé en Europe, l'Anglo-Swiss Condensed Milk Company fut fondée en 1866, au capital de 100 000 francs, par un Suisse et quelques Américains. L'usine et le siège social furent installés à Cham, où la firme put louer à bon compte une parcelle favorablement située, bien alimentée en eau, près d'une station ferroviaire, dans une région abondante en lait et en main-d'œuvre. Après quelques difficultés initiales et divers changements au conseil d'administration, les frères Georges et Charles Page, Américains, assurèrent le succès de l'entreprise. A son apogée, l'usine de Cham occupait plus de 400 ouvriers, soit environ un habitant sur sept; premier employeur de la commune, la Südi ("condenserie") transformait chaque jour 66 000 kg de lait, fournis par près de 1300 agriculteurs des environs. A l'usine principale de Cham (1866-1933) vinrent s'ajouter celles de Guin (1872-1917), Gossau (SG, 1872-1874), Flamatt (1877-1878) et Egnach (1902-1906). L'entreprise était un des plus gros acheteurs de lait de Suisse. Son influence sur l'agriculture se mesure à la rapidité avec laquelle les régions où elle se fournissait se spécialisèrent dans la production laitière tout en adoptant des règles d'hygiène plus strictes. D'emblée tournée vers l'exportation, elle multiplia les succursales à l'étranger dès 1874 pour contrer le renforcement des barrières douanières et satisfaire directement la demande régionale, notamment en Angleterre, son principal client. Profitant de la bonne réputation du lait suisse, l'entreprise commercialisait le lait condensé sucré de marque La Laitière dans le monde entier et, depuis 1878, une farine lactée qui faisait fortement concurrence à la maison Henri Nestlé, à Vevey. Les deux entreprises fusionnèrent en 1905 sur une base paritaire, créant la société Nestlé & Anglo-Swiss Condensed Milk Co.,tout en conservant leurs sièges respectifs et leurs appellations.

Source dictionnaire historique de la Suisse auteur: Albert Pfiffner / UG

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Albin Salamin

    Les numéros de plaque suisse étaient attribués par série de numéros aux cantons (peu de véhicules). Chaque canton n'a reçu qu'une série relativement petite de numéros d'immatriculation. Par exemple Zurich avait la série de 1 à 1000. Sur cette photo,la plaque 7209, correspondait au Canton de Vaud. Genève avait la série 8801 à 9999. Quand les numéros étaient épuisé on rajoutait une lettre à la fin du numéro. https://goo.gl/pyfQt5

  • Yannik Plomb

    Merci pour ce détail intéressant

Yannik Plomb
1,392 contributions
14 janvier 2018
834 vues
2 likes
1 favori
2 commentaires
5 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,321
6,469
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.