Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Vapeur Hirondelle

Vapeur Hirondelle

février, 1929
Inconnu
Yannik Plomb

Vapeur Hirondelle dans les glaces du port des Eaux-Vives

Carte postale ancienne collection personnelle

Je n'ai pas encore trouvé plus de précisions

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Albin Salamin

    A propos des yachts à vapeur, mon article sur ce sujet: - https://notrehistoire.ch/entries/Xb1Bo1o1WkzYacht construit en bois par la société Treichler & Cie à Zurich en 1893. Il appartenait à M. William Crèmieux.

  • Sylvie Bazzanella

    Rien trouvé concernant précisemment le vapeur Hirondelle, juste un sujet sur la vague de froid de février 1929.

    "... Une vision polaire

    La température qui, dans la nuit de mercredi à jeudi, avait atteint —17°, est légèrement remontée jeudi, la bise étant tombée. Cependant le port offrait le matin l'aspect le plus curieux. De la jetée des Eaux-Vives au Jardin anglais et tout le long du quai du Mont-Blanc, les glaçons accumulés s'étaient soudés et formaient une vaste étendue de glace, mouvementée et raboteuse par endroits, lisse en d'autres. Les deux jetées étaient entièrement blanches et tout le long des quais les glaçons formaient d'étincelantes girandoles. Le long du quai des Eaux-Vives d'énormes blocs de glace avaient été formés par les vagues et formaient une sorte de mur qui par endroits atteignait plus d'un mètre de hauteur. Entre les deux rives gelées, dans un étroit chenal, le courant entraînait sans interruption des glaçons dont quelques-uns affectaient la forme de petits icebergs, et toutes ces masses de glace allaient au fil de l'eau s'accumuler contre les barrages établis par le service des eaux. Le long du quai des Bergues une large bande de glace s'était formée sur laquelle mouettes et poules d'eau s'étaient réfugiées par centaines et se disputaient la pâture que les passants leur jetaient. Le barrage du pont de la Machine n'était plus qu'une cascade figée, dans laquelle, comme au sortir d'un glacier, l'eau du Rhône avait creusé des passages. Enfin, sous le pont de l'Ile, une conduite d'eau crevée avait construit un véritable lustre, tout étincelant de cristaux de glace...

    Suite à lire en page 5, Journal de Genève 15 février 1929 letempsarchives.ch/page/JDG_19...

Yannik Plomb
1,671 contributions
27 novembre 2017
625 vues
1 like
0 favori
2 commentaires
0 galerie
Déjà 4,435 documents associés à 1920 - 1929
Partenariats éditoriaux 2022:
Partenaires de soutien:
108,820
6,801
© 2023 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.