Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
St-Sulpice, le temple hier et aujourd'hui

St-Sulpice, le temple hier et aujourd'hui

7 juin 1910
Editions Henri Goy, St-Sulpice
Albin Salamin

Construit en deux étapes par les moines de Cluny entre le 11ème et 12ème siècle, cette église romane était tout d'abord dédiée à Saint Sulpice et donna son nom au village puis elle fut dédiée à sainte Marie-Madeleine. Elle était flanquée d'un Prieuré, aujourd'hui en grande partie détruit ou transformé.

Le transept est composé de trois absides, au milieu duquel se trouve le clocher.

Au 14ème siècle, le prieuré et l'église passèrent sous la dépendance des Évêques de Lausanne et dès le milieu du 15ème siècle, les prieurs ne résidèrent plus à St-Sulpice.

L'église est devenue protestante lors de l'invasion bernoise en 1536 fut propriété de la ville de Lausanne entre 1537 (après la mort du dernier prieur Aymond de Gingins) et 1792. Au moment de la réforme, seule le chevet* du temple et le transept servit de lieu de culte, la nef servit de grange qui faute d'entretien s'effondra et ne fut plus reconstruite. Le temple devint une annexe de la paroisse d'Ecublens (L'Estafette, 22 juillet 1888). Elle est maintenant classée monument historique.

Une restauration aussi bien religieuse qu'architecturale a été entreprise en 1898, financé par des souscriptions. Elle sera terminée en 1903.

Une nouvelle restauration a été réalisée entre 1973 et 1974. Cette dernière fut précédée d'une fouille complète du sous-sol du chevet* et d'un sondage à l'extérieur.

Photos prises le 4 mai 2016 (A. Salamin)

Accolée au bras sud du transept de l'église, nous trouvons une ancienne salle capitulaire étudiée et restaurée en 1971. Ce bâtiment perpendiculaire au temple en direction du lac aurait été construit entre 1603 et 1608.

L'intérieur du temple avec ses trois absides et au fond, l'orgue:

L'orgue: voici un petit instrument de la Manufacture de grandes orgues Genève SA (1955). Il comprend 11 jeux sur deux claviers et pédalier.

Des fresques mises à jour lors de la restauration de 1888 à 1903:

La partie arrière du temple:

Avant la réforme, cette partie de l'église était réservée aux moines. A la Réforme, la nef fut séparée et transformée en grange. Le mur fut construit et seule cette porte donnait accès au temple pour le culte.

La petite porte à l'est donnait accès à l'ancien cimetière.

Une autre vue du débarcadère:

*Chevet: désigne généralement l'extrémité du chœur d'une église derrière le maître-autel et le sanctuaire de l'église, parce que, dans les édifices au plan en croix latine, le chevet correspond à la partie de la croix sur laquelle le Christ crucifié posa sa tête**.** Seul le chevet de l'église originale de Saint Sulpice est encore visible ce jour.

Sources:

Revue historique vaudoise, volume 95 (1987)

Demande: quelqu'un peut-il donner un nom à ce bateau à vapeur près du débarcadère de St-Sulpice? probablement le bateau Helvétie.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,783
4,723
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.