Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:07:33

Victor DESARZENS à Vienne: Schubert...

1 janvier 1960
Disque RCA
René Gagnaux

Illustrant ce fichier: W. A. Rieder. Franz Schubert. Verso: Wilhelm August Rieder (1796-1880) Franz Schubert. (Privatbesitz). Kunstverlag Wolfrum, Wien I. (Verl.-Nr. 5900). Signet. Printed in Austria, Goethezeitportal. Utilisation: die nichtkommerzielle Nutzung zu bildenden, künstlerischen, kulturellen und wissenschaftlichen Zwecken ist gestattet, sofern Quelle (Goethezeitportal) und URL (http://www.goethezeitportal.de/index.php?id=3775) angegeben werden.

Franz Schubert, Entracte No 3 de la musique de scène pour Rosamunde, princesse de Chypre, D 797 ,Orchestre symphonique de l'Opéra national de Vienne, Victor DESARZENS, Sélection du Reader's Digest/RCA, P 1960 **La musique de scène pour Rosamunde est une commande de Josef Kupelwieser pour une soirée dont la vedette est l'une de ses protégées. Le texte est écrit par Helmina von Chézy qui situe l'action en Méditerranée: son drame s'intitule Rosamunde, Princesse de Chypre.
L'intrigue: "[...] depuis 16 ans Fulgentius usurpe le trône de la Princesse Rosamunde et désire épouser Rosamunde. Econduit, Fulgentius fait porter une lettre empoisonnée à Rosamunde par Manfredi qui est en réalité le Prince Alfonso mais qui déjouera les plans de Fulgentius en la lui renvoyant. Fulgentius décède et Rosamunde retrouve son trône et peut épouser Alfonso [...]" citation extraite de cette page.

L'oeuvre est donnée en première audition le 20 décembre 1823 au «Theater an der Wien». La pièce de théâtre elle-même n'a pas de succès et tombe après seulement deux représentations dans l'oubli.
Par contre la musique de scène - comportant dix parties (1 partie écrite pour soprano et orchestre, 3 parties pour choeur et orchestre, 6 parties purement instrumentales), auxquelles Schubert adjoint une ouverture au lendemain de la première - eut un succès considérable, et resta l'une des oeuvres les plus connues du compositeur.

Le 3ème entracte - un Andantino adoptant la forme rondo - est certainement l'une des pièces les plus populaires de cette musique de scène. Son thème a été réutilisé par Schubert dans le 3e des 4 Impromptus D 935, avec cinq variations sur ce thème, et dans le deuxième mouvement du Quatuor à cordes No 13, D 804. Ou le contraire: selon Gerald Abraham le quatuor était déjà écrit, ou du moins esquissé, avant la composition de Rosamunde. Ainsi, le deuxième mouvement du quatuor ne serait pas basé sur le thème de Rosamunde, comme on le croit d'ordinaire, mais exactement le contraire. Maurice J.E. Brown fait remarquer qu'il est en effet plus facile pour un compositeur d'ajouter des instruments à vents à un quatuor, que de réduire une partition d'orchestre pour quatuor. Le second thème de l'entracte est presque entièrement basé sur le lied ´Der Leidende´ D 432a** (ref.: Les opéras de Schubert, Reinhard Van Hoorickx, Revue belge de Musicologie / Belgisch Tijdschrift voor Muziekwetenschap, Vol. 28/30 (1974 - 1976), pp. 238-259, plus particulièrement page 249; Maurice J.E. Brown, préface pour la nouvelle édition des Entractes et Ballets de Rosamunde, publiée en 1970, Eulenburg No 817) **Victor DESARZENS dirige un orchestre nommé «Orchestre symphonique de l'Opéra national de Vienne» dans cette édition parue en France.
Pour quelques informations sur la nature de cet orchestre voir la fiche du premier enregistrement de cette série, l'ouverture de Haensel et Gretel d'Humperdinck.

L'enregistrement paraît en 1960 sur le 2e disque d'un coffret Sélection du Reader's Digest consacré à un festival de musique légère classique. L'exemplaire utilisé pour cette restauration vient de la collection de Daniel ACHACHE, qui a numérisé lui-même son disque et m'a envoyé le fichier pour restaurer l'enregistrement et vous le présenter: je le remercie pour sa grande générosité.

La restauration a été rapide, son disque étant en bon état.

L'enregistrement que vous écoutez:

Franz Schubert, Entracte No 3 de la musique de scène pour Rosamunde, princesse de Chypre, D 797, Victor Desarzens, Sélection du Reader's Digest/RCA, P 1960 (Andantino en si bémol majeur 07:32)**
*Sélection du Reader's Digest/RCA -> WAV -> léger à moyen DeClick avec ClickRepair (l'excellent logiciel de Brian Davies), des réparations manuelles ->*MP3, restauration effectuée par moi-même: l'enregistrement est donc de ce fait libre de droits d'autres personnes ou sociétés, le disque étant paru pour la première fois il y a plus de 50 ans (droit voisin), et le compositeur et autres ayants droits décédés il y a plus de 70 ans (droit d'auteur).

Pour les mélomanes préférant télécharger l'enregistrement plutôt que de l'écouter en ligne: la grande majorité des enregistrements que j'envoie sur notrehistoire.ch peuvent être également téléchargés en format FLAC sur mon site, pour cet enregistrement sur cette page:

http://www.rene-gagnaux.ch/desarzens_victor/schubert_entracte_3_rosamunde.html

Fichier précédent: Engelbert Humperdinck, Ouverture de Hänsel und Gretel, Orchestre symphonique de l'Opéra national de Vienne, Victor Desarzens, Sélection du Reader's Digest/RCA, P 1960
La suite: Pablo de Sarasate, Zigeunerweisen (Airs bohémiens) Op. 20 No 1, Hans Grötzer, violon-solo, Orchestre symphonique de l'Opéra national de Vienne, Victor Desarzens, Sélection du Reader's Digest/RCA, P 1960 (Andantino)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
René Gagnaux
1,588 contributions
17 mars 2015
1,322 vues
1 like
1 favori
2 commentaires
1 galerie
00:07:33
Déjà 9,277 documents associés à 1960 - 1969

Galeries:

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,315
6,483
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.