Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Le pensionnat Spiro et Paschoud quitte Grimentz

Le pensionnat Spiro et Paschoud quitte Grimentz

16 août 1929
photographe inconnu, collection de Laurent Epiney
Pierre-Marie Epiney

Commentaire de l'auteur de la photo :
"Le 16 août 1929, à 7h00 du matin, par un épais brouillard, Le pensionnat Spiro et Paschoud quitte Grimentz."

Dix jours plus tôt, soit le mercredi 7 août, selon l'article du Nouvelliste ci-dessous, une jeune fille de ce pensionnat avait fait une chute d'une centaine de mètres. La coupure ne précise pas si cet accident fut mortel mais sans doute que l'épais brouillard n'enveloppait pas seulement le détachement mais aussi les coeurs de chacun.

Il vaut la peine d'agrandir la photo pour observer l'attitude des uns et des autres ainsi que l'attelage tiré par de fiers mulets anniviards.

Merci à Sylvie Bazzanella qui nous a aidé à rédiger ce commentaire (lire aussi son commentaire relatif au pensionnat Spiro et Paschoud).


Cette photographie est extraite d'un album trouvé au Marché aux Puces.
A voir la qualité des photos et le soin de la présentation de l'album, il semblerait qu'un photographe professionnel en ait été l'auteur.

L'album appartient à Laurent Epiney

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Michel Savioz

    Magnifique collection, un grand merci à Laurent !

  • Sylvie Bazzanella

    Une jeune fille fait une chute de plus de cent mètres On mande de Grimentz, que mercredi, alors que le pensionnat Spiro et Paschoud, de Lausanne, était en excursion au col de Torrent, une jeune fille se détacha d'un groupe qui pique-niquait au sommet d'une montagne voisine, fit une glissade et tomba à pic de 15 mètres pour rouler ensuite sur 80 mètres environ. Une colonne de secours partie de Grimentz la ramena au lac Zozanne. La jeune imprudente fut ensuite transportée à Sierre. Elle souffre d'une blessure à la tète et de contusions sur tout le corps. On ne peut encore se prononcer sur les suites de cet accident. Nouvelliste Valaisan, Samedi 10 août 1929

  • Pierre-Marie Epiney

    Merci Sylvie de ce commentaire fort à propos. Donc la photo a été prise la semaine qui a suivi l'accident dont vous parlez ?

  • Sylvie Bazzanella
  • Pierre-Marie Epiney

    Qu'est-ce que c'était que ce pensionnat ? Etait-ce des gens de la ville qui venaient passer leurs vacances à Grimentz?

  • Sylvie Bazzanella

    Spiro et Paschoud sont les noms des deux dames qui tenaient ce pensionnat lausannois.

  • Pierre-Marie Epiney

    merci de ce complément d'info et bonne soirée

  • Sylvie Bazzanella

    Pensionnat situé à Cour, Lausanne.

  • Yves Vouardoux

    Cette photo a probablement été prise sur le départ de la ‘Route de Sierre’, quelques mètres après la place devant l’actuel café des Becs de Bosson. La route qui monte sur la droite de la photo – au-dessus du mur – semble bien être l’actuelle ‘Route de la Duit’. Sylvie parle dans son commentaire d’un article du Nouvelliste dans lequel on cite le ‘Lac Zozanne’. Il s’agit bien entendu du Lac des Autannes que nous connaissons bien :-) http://www.notrehistoire.ch/photo/view/59092/

  • Pierre-Marie Epiney

    Merci, Yves, de ton commentaire. Cette image est émouvante selon le contexte évoqué par Sylvie. Et la brume qui enveloppe ce cortège ajoute encore à l'émotion.

Partenariats éditoriaux 2022:
Partenaires de soutien:
108,792
6,794
© 2023 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.