Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Vapeur le «Montreux»

Vapeur le «Montreux»

juin, 2018
Sylvie Bazzanella
Sylvie Bazzanella

Construit en 1904 par Sulzer Frères, le Montreux est mis en service le 12 mai 1904. Il est le plus ancien des bateaux à roues à aubes de la CGN encore en service.

Considéré comme un vapeur moderne et performant à tous points de vue, le Montreux est certainement le navire de la flotte actuelle qui a subi le plus de modifications, tant techniques qu'esthétiques, au long de sa longue carrière plus que centenaire.

Immobilisé pendant la Seconde Guerre mondiale, le Montreux subit d'importantes réparations. Il reprend son service à la fin de la guerre.

En 1962, il reçoit un moteur diesel-électrique. La partie électrique de la propulsion est fabriquée par la maison Sécheron.

Des travaux importants sont effectuée sur la coque en 1967.

En hiver 1978-1979 il subit une grande réfection.

En 1989, le moteur principal est entièrement révisé.

En 2001, remplacement de la motorisation diesel-électrique par une nouvelle machine à vapeur - la première à nouveau construite pour un bateau à roues à aubes sur un lac suisse depuis 1929.

En 2004 le bateau est équipé des marqueteries du Valais démoli, et du sifflet du Major Davel. Réhabilitation partielle d'éléments anciens dans les règles de l'art.

Les aménagements intérieurs ont été modifiés, le mobilier revu. Le salon de 1e classe avec ses superbes marqueteries florales a également retrouvé une nouvelle fraîcheur.

L'état original du salon 1ère classe était un mélange d'art nouveau et d'historisme. Les profils des fausses colonnes, les chapiteaux, les cadres autour des panneaux décoratifs et les étagères du buffet ainsi que les pieds avant des chaises étaient en bois très foncé avec des motifs historiques; fourniture du maître-menuisier Carl Gilg-Steiner à Winterthur. Les panneaux et revêtements décoratifs en cerisier étaient décorés d'un motif représentant des narcisses partiellement peints, partiellement gravés par la technique de la pyrogravure dans un style art nouveau plutôt rural, exécutés à l'Ecole des Arts Industriels à Genève sous la direction du professeur Joseph Mittey d'après une oeuvre originale dessinée par lui-même.

Seul panneau subsistant décoré aux motifs de narcisses

Les malheurs du Montreux : Le 30 septembre 1912 il s'échoue de nuit près de Coppet, les dégâts sont minimes. En avril 1956, il s'ensable à la Belotte. Il sera tiré le jour suivant par le Vevey et le Savoie. Le 19 mai 1957, le bateau s'échoue à nouveau, aux Pâquis.

En 2011, le Montreux est classé monument historique par le canton de Vaud.

La poupe au motif de fleurs de narcisses

Autres photos de ce bateau :

Document Jacky Mercier Document Daniel Dreyer

Sources : CGN Compagnie Générale de navigation sur le lac Léman : une histoire / Lausanne : Bibliothèque des Arts, 2007

Bateaux du Léman : deux siècles de navigation / Jacques Christinat - Editions Cabédita, 1991

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Sylvie Bazzanella
3,119 contributions
22 août 2014
1,573 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
6 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,097
6,531
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.