Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Le relais d'Arpette_1630 mètres

Le relais d'Arpette_1630 mètres

8 octobre 2021
Claire Bärtschi-Flohr

Il s'agit ici du restaurant du Relais d'Arpette. Il a succédé à un petit chalet situé plus haut dans le val et construit en 1904 par Joseph Reuse et sa famille. (voir ci-dessous le commentaire de M. Chapuis)

Et voir aussi : notrehistoire.ch/entries/OoBNp...

Depuis 1926, le relais est propriété d’un neveu de Joseph Reusse.

Au premier plan, coule le Durnand, qui prend sa source dans cette petite vallée. Il se scinde en deux et alimente à la fois le lac de Champex puis poursuit sa descente en direction de Vallettes à travers des gorges impressionnantes qui portent son nom. Il se jette dans la Dranse.

Je m’y suis rendue cet automne sur les pas de mon grand-père Emile Champendal, photographié devant l'ancien chalet d'Arpette en août 1921…. Il y a cent ans…..

La petite vallée est magnifique, harmonieuse et calme. L’oeil détaille avec plaisir les reliefs escarpés qui dessinent la perspective et entraîne notre regard vers le sud.

Cette tranquillité n’est pas dérangée par le chant du torrent (au premier plan, sur la photo de 2021). L’été particulièrement pluvieux a gonflé ses eaux.

Voir aussi : notrehistoire.ch/entries/5q8QE...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Philippe Chappuis

    Oui, c'est un très bel endroit, ce fut un bel alpage d'été pour les paysans de Chez-les-Reuses, puis lieu de passage pour les randonneurs et les touristes, en particulier ceux empruntant la Fenêtre d'Arpette qui donne accès à Trient et au Col de Balme donnant sur Chamonix. Le premier relais pour les touristes fut le Chalet d'Arpette notrehistoire.imgix.net/photos... se trouvant au niveau du pont franchissant le Durnand d'Arpette et construit, comme vous l'avez indiqué, par Joseph Nicolas Reuse et sa femme en 1904. C'est là que se trouve votre Grand-Père Chapendal. Puis en 1927 un second chalet destiné à accueillir les voyageurs et les touristes est construit, un peu plus bas dans le vallon d'Arpette, par Joseph Pellouchoud et Joseph Tissières, le Restaurant du val d'Arpette tenu par Cyrille et Simone Lovey notrehistoire.imgix.net/photos... C'est lui qui deviendra le Relais d'Arpette que vous avez pris tout récemment en photo. Le chalet d'Arpette, devenu domaine privé, est parvenu à préserver un peu du charme du lieu. Merci pour le visite !

    • Renata Roveretto

      Merci cher monsieur Philippe Chappuis pour encore une fois de plus avoir ajouté des belles images anciennes avec votre savoir en plus, dans ce dossier déjà informative.

  • Claire Bärtschi-Flohr

    Bonjour Philippe, Merci pour votre long commentaire. Je n’ai donc pas photographié le bon chalet. Il se trouve plus haut dans le val et serait en mains privées dites-vous. Pourtant, nous sommes montés en nous promenant assez haut dans le val, jusqu’à la lisière de la forêt et nous n’avons pas remarqué de chalet qui ressemble à celui de votre document. Nous avons vu deux ou trois petits chalets dont le bois était très foncé, et ces chalets n’avaient pas de galerie (balcon). Où se trouve-t-il  ce fameux chalet ? Nous voilà obligés de retourner bientôt visiter le Val d’Arpette… Ce sera un plaisir, tant ce val a de charme. Encore merci pour toutes vos informations.

    • Philippe Chappuis

      Oui c'est une très bonne raison de remonter la-haut... Sur swisstopo, les deux chalets sont bien visibles, le chalet d'Arpette, juste après le pont sur le torrent avec ses restes de mayens bien visibles, ensuite le chemin monte un peu plus sec et l'on arrrive sur un second plateau avec des chalets à droite, c'est là que mes parents passaient leurs étés de vacances, dans ce paradis... map.geo.admin.ch/?topic=ech&am... Bien cordialement !

    • Renata Roveretto

      Chère madame Claire Bärtschi-Flohr, quel dommage que vous n'ayez pas trouvé ce jour là , bonne chance pour votre prochaine tentative ! Renata

    • Claire Bärtschi-Flohr

      Merci pour ces informations. Alors, nous l'avons vu ce fameux chalet, nous sommes passés à côté et sommes même montés plus haut, nous avons passé près des chalets du second plateau, nous nous sommes même assis sur le gros rocher qui se trouve près d'un des deux chalets et avons poursuivi notre promenade jusqu'à la forêt. J'ai pu découvrir ce val d'Arpette qui est en effet un petit paradis et c'est là l'essentiel. Merci encore.

    • Claire Bärtschi-Flohr

      Merci pour votre intérêt. Il n'y a rien à regretter. J'ai découvert un petit paradis que je vous conseille d'aller explorer un jour. C'est une merveille.

    • Renata Roveretto

      Chère madame Bärtschi-Flohr, par la réponse ici en dessus, je me permet de supposer qu'elle me concerne en rapport de mes voeux formulés pour votre deuxième tentative de trouver ! Merci donc de nous ( monsieur Philippe Chappuis et à moi même ) avoir transmises vos sublimes aventures avant la neige tombante. Vous avez bien fait et en ce qui concerne les petits et les grands paradis, j'en connaît de très nombreux, puisque j'ai eu passée mon enfance à 1560m d'altitude dans un lieu semblable, et qu'assez souvent en temps libre j'étais allée explorer été comme hiver encore un peu dans les hauteurs. Pour ce qui concerne les rêves, j'aime les gardés pour ce qu'ils sont, seule moyen pour qu'ils ne s'en vont pas avec le premier coup de vent ! Bonne suite à vous chère madame. Renata

    • Claire Bärtschi-Flohr

      Merci Renata, où avez-vous passé votre enfance ? Si la question n'est pas indiscrète... Cette enfance a dû être heureuse, non ?

    • Renata Roveretto

      Chère madame Bärtschi-Flohr, elle ne pouvait être parsemée que d'heures et de jours heureux, puisque j'en garde des souvenirs profondément agréables du bien-être et de la douceur de vivre durant mon enfance dans un petit paradis sauvage! Chose que monsieur Philippe Chappuis avait certainement deviné puisque il a liké ce que je vous ai écrit ici en dessus. Merci pour votre curiosité apportée et bon dimanche chère madame ! Renata

Claire Bärtschi-Flohr
942 contributions
13 octobre 2021
43 vues
0 like
0 favori
10 commentaires
5 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,328
6,488
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.