Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Après la mort de Louky, Victor se réfugie dans la solitude

Après la mort de Louky, Victor se réfugie dans la solitude

1 septembre 1984
Martine Desarzens
Martine Desarzens

Après la mort de notre mère Louky en 1984, Victor ne repris jamais une vie normale.

Il vivait dans une grande solitude, juste entouré de quelques amis et nous ses enfants.

Il a accepté son "ultime portait" proposé par les films Plans-Fixes avec Bertil Galland.
Au visionnement de ce film; on sent que Victor est tellement en "souffrance", ses larmes sont dans sa voix et ses yeux.

Sur cette photo, nous sommes au mas en Provence; pour Victor, c'est la dernière grande tablée avec des amis; Jean-Claude Hesselbath et sa femme Lili et autres artistes, mais le coeur n'y est plus.
Jean-Claude Hesselbarth, voir http://www.notrehistoire.ch/photo/view/38529/

Victor écoute les 16 quatuors à cordes de Beethoven.

Il ne se remet pas de la mort de sa femme.

Il est mort en février 1986.

Victor et Louky à Aran, les grandes tablées d'amis, voir :http://www.notrehistoire.ch/group/victor-desarzens/photo/37413/

Plans-Fixes Victor Desarzens voir; http://www.artfilm.ch/plansfixesdesarzensmercanton.php?lang=fr

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher madame Martine Desarzens , une image presque que triste, celle avec monsieur Victor Desarzens votre père en profonde souffrance intérieure, le tout accentué par la froide ambiance des assiettes vides posées sur les tables avec des chaises vides autours ! Par réflexe comme un certain refus d'accepter de ne pas pouvoir y remédier à cette souffrance, j'ai essayer de cadrer l'mage en l'agrandissant sur l'écran différemment,de manière à ne voir plus que votre père Victor à table avec ce bel arrière plan, lequel ouvre en tout les cas ses portes sur un monde à nouveau un peu plus doux....amicalement. Renata

    • Martine Desarzens

      Chère Renata, pardon pour ma familiarité, comme votre message me touche....mon père était descendu au mas pour la dernière foi, cette photo me fait pleurer; je n'avais pas pu l'accompagner avec ses amis, lui qui a réparé ce mas avec tant d'amour, nous qui y avons vécu avec tant de bonheur familial....ces assiettes en carton, ces chaises vides, mon père attendait de partager le repas avec ses amis. sur cette photo comme vous je lis tant de solitude et de souffrances, mon père est mort dans mes bras...ses mots ont été "merci ma fille chérie"...pardon pour ces mots si intimes...cette année je vais fêter mes 78 ans....chaque matin et chaque soir je pense à ma famille chérie et combien je suis reconnaissante d'être née dans cette famille d'artistes, ces artistes ont guidés mes choix de vie professionnels et personnels...amicalement. Martine

    • Renata Roveretto

      Chère madame Martine Desarzens, me voyez sincèrement touchée par vos confidences ici présentes et pour vos sentiments exprimés au sujet de cet attachement fort sincère et profond à votre père Victor Desarzens homme admirable, ainsi que pour celui des autres membres de votre famille... Bien que j'en sais encore que très peu, voir qu'une infime partie sur votre histoire de la famille Desarzens, je suis ravi d'en apprendre sans hâte toujours et encore un peu plus en me laissant plonger dans vos écrits, lesquels j'en suis déjà convaincu que humainement parlant sont d'une grande importance, merci à vous très chère Martine.... amicalement. Renata

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,340
6,488
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.