Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
La Ferme Robert et son gardien

La Ferme Robert et son gardien

Phototypie Co., Neuchâtel
Sylvie Bazzanella

Carte postale datée du 2 avril 1921, adressée à Mademoiselle Jeanne de Reyher
Château-Sec - Lausanne.

Située au Val-de-Travers, la Ferme Robert a été construite entre 1750 et 1752 au pied du cirque du Creux-du-Van, à 972 m. d'altitude.

Etabli au Creux-du-Van au XIVe siècle, Siméon Robert , du Locle, bourgeois de Valangin est le premier de la lignée des Robert habitant le Creux-du-Van. Un demi-siècle plus tard, les petits-fils de Siméon, David et Abraham Robert, forestiers, demandent au baron de Gorgier l'autorisation de construire une maison, au lieu-dit : au bas du Creux de la Fauconnière, ce sera la Ferme Robert.

Pendant près de deux cents ans, Les Robert, charbonniers, paysans et forestiers, habiteront le Creux-du-Van, et la Ferme Robert souvent appelée aussi Maison du Creux, restera entre les mains de la famille durant quatre générations.

En 1882, la Ferme Robert fut vendue à deux négociants français, qui à leur tour, cédèrent le domaine à l'Etat de Neuchâtel en 1889. Le restaurant de la Ferme Robert, continua d'accueilir les touristes.
Aujourd'hui, la Ferme Robert est tenue par la famille Huber-Montag.

Source : Revue neuchâteloise; no 114 > 29e année > 2012

Voir aussi :

Document Laurent Greset-dit-Grisel

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
94,041
4,812
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.