Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Les mystérieuses antennes de Loèche

Les mystérieuses antennes de Loèche

26 juillet 2020
Jean-Yves Gabbud

Les antennes de Loèche, communément appelées les grandes oreilles, marquent le paysage du Haut-Valais.

Leur histoire commence en 1972, par le début de leur construction par ce qui était alors les PTT. La première antenne est mise en service en 1974. Elle sert à la communication par satellite et permet d'appeler le monde entier depuis la Suisse. Une deuxième antenne vient rejoindre la première en 1980.

En 2000, le site de Loèche est vendu par Swisscom. Une partie est cédé à la société américaine Verestar et une autre partie est racheté par le Département de la défense et l'armée suisse. Ce dernier annonce cinq ans plus tard sa volonté de construire de nouvelles antennes sur le terrain acquis.

Verestar est elle-même rachetée en 2004, par une société basée au Luxembourg, SES International Teleport AG, qui après plusieurs changements de raison sociale devient Signalhorn.

Sur le site de Loèche, en 2020, au moment où cette photo a été prise, se trouvent 10 antennes appartenant au Département de la défense et 25 à Signalhorn.

Des polémiques sont nées en Valais et au niveau de la Confédération autour de possibles missions d'espionnage menées à partir de Loèche. La question a même été abordée au Grand Conseil.

La RTS a notamment résumé la situation dans cet article.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Jean-Yves Gabbud
187 contributions
27 juillet 2020
349 vues
1 like
0 favori
1 commentaire
2 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,260
6,402
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.