Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Le pont bhoutanais 2

Le pont bhoutanais 2

9 octobre 2020
Paul-André Theytaz
Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Liliane Chevalley

    Ce pont suspendu long de 134 mètres, a été lancé en tant que projet dans le cadre de la campagne "ONU - année de la montagne 2002". Elle a été créée et inauguré en 2005 en collaboration avec le Royaume du Bhoutan.

    2002 a été déclarée année des montagnes par l'ONU dans le but de sensibiliser la population helvétique au développement durable des régions de montagne et de favoriser la solidarité entre les régions de montagne dans le monde. Afin de consolider ce rapport de solidarité en Suisse aussi, l'idée de construire une passerelle à l'image du Bhoutan sur l'Illgraben est née. Helvetas, l'Association suisse pour la coopération internationale qui soutient la construction des ponts au Bhoutan depuis des années, a établi les relations nécessaires avec le royaume du Bhoutan dans l'Himalaya. L'Association Espace de vie et de découverte Pfyn-Finges a servi de maître d'ouvrage. Les plans de ce pont ont été dessinés au Bhoutan. Les travaux ont été effectués sous l'oeil attentif d'un ingénieur bhoutanais. Lors de cet échange, chaque partenaire a pu bénéficier de l'expérience de l'autre. Cette petite randonnée débute à proximité de la gare de Loèche et conduit le long de l’ancien puits jusqu’à la «Place des sorcières» (Hexenplatz). Le sentier forestier suit l’Illgraben - une fosse impressionnante où l’eau creuse régulièrement de profondes entailles. À 885 mètres, le pont bhoutanais, long de 134 mètres, surplombe l’Illgraben. La passerelle suspendue relie le Bas-Valais et le Haut-Valais, symbolisant un trait d’union entre des cultures étrangères. Cela vaut la peine de grimper un peu plus haut encore dans le cirque (Güetji) afin d’y jeter un coup d’œil pour en apprécier toute la splendeur. Pour ce faire, il faut quitter le chemin de randonnée officiel et, au croisement juste après le pont, prendre le chemin de droite. Le chemin du retour traverse le pont bouthanais avant de passer du côté gauche du cirque, par la forêt de Finges (Pfynwald), en direction d’Obere Abschlacht, puis de revenir à la gare de Loèche. source:myswitzerland

Paul-André Theytaz
150 contributions
9 octobre 2020
28 vues
1 like
0 favori
1 commentaire
1 galerie
Déjà 990 documents associés à 2020 - 2029

Galeries:

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,581
6,334
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.