Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Balade à la cascade du torrent de la Frassenaye

Balade à la cascade du torrent de la Frassenaye

1930
Pierre Auguste Chappuis
Philippe Chappuis

Le torrent de la Frassenaye (référence aux forêts de frêne) prend sa source au Glacier de Soi, sous la Cathédrale, l'Eperon et la Dent Jaune dans les Dents du Midi. Il porte aussi le nom de torrent de la Frâche ou torrent de Soi.Pour la famille de Pierre Auguste, la cascade est un but de promenade qui pourrait paraître assez héroïque, depuis Champéry, par le pont sur la Vièze à Draversat, qui s'appelle Pont de Chavalet, à l'abouchement du torrent de Chavalet dans la Vièze.

Suzanne avec Jacques au chapeau, Jean Claude et Pierre Yves Abram, les bras croisés. De l'expédition, à gauche tante Louisa appuyée sur sa canne, une amie de la famille. Au centre, la nurse de Jean Claude et à gauche la jeune fille au pair avec ses grandes tresses

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Philippe Chappuis, l'attitude de ces personnes rend curieux....comme une sorte de questionnement, suivi d'incompréhension et de culpabilité chez certains face au cher photographe, lequel je soupçonne d'être à l'origine de cette réponse...seul Jean Claude se montre un peu vainqueur dans ce moment apparemment difficile

  • Philippe Chappuis

    oui, je me demande si l'explication de cette curieuse ambiance n'est pas liée à la montée qui fut plus rude que promis par Pierre Auguste aux légendaires enjambées...

    • Renata Roveretto

      ....oui, c'est vrai que cette possibilité aussi m'as traversé l'esprit a un moment donné, et je me suis permise d'imaginer la scène de façon, que le père Pierre Auguste Chappuis les aurait peut-être culpabiliser par le fait que le petit Jean Claude avait réussi à monter jusque là sans se plaindre et eux les grands, ne veulent même pas aller voir d'un peu plus haut cette sublime cascade, pour laquelle il les avait emmenés avec lui ....

  • Philippe Chappuis

    La réponse de Suzanne, le coup d'oeil adressé à Pierre Auguste est plutôt du genre cinglant !!

    • Renata Roveretto

      Oh oui, à voir c'est sûr que quelque chose n'a pas bien passé en plus de la fatigue hors norme que l'on peut lire sur son visage...vous voyez mieux que moi !

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,612
6,673
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.