Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Historique de la Fosse aux ours de Berne

10 février 2014
Berne
Sylvie Bazzanella
Sylvie Bazzanella

La ville de Berne a été fondée en l'année 1191 par Berthold V de Zähringen. La ville devait ainsi que le dit la légende, recevoir le nom du premier animal qui serait attrapé dans la forêt. Et ce fut un ours (anc. allem "ber"). La ville fut donc baptisée Berne (allem. "Bern"). Les armes originales de Berne représentent un ours noir sur écu blanc.

Gruss aus Bern...

En 1513 on construisit dans le fossé de la ville, au pied de la tour des Prisons, une petite maison de bois pour les deux jeunes ours que le capitaine Glado von May avait rapportés comme trophée de la bataille de Novarre (Piémont).

La première Fosse aux ours est restée sur la place encore appelée Bärenplatz jusqu'en 1764, où elle a été sacrifiée au trafic et reléguée aux portes de la ville (Schanzengraben près du Bollwerk). Les ours furent transférés avec la participation de toute la population dans leur nouveau domicile.

La Fosse aux ours, années 1900-1909

Document Liliane Chevalley

Au cours des guerres de la Révolution française, la ville en 1798, a été occupée par les troupes françaises. Les français emmenèrent trois ours adultes de la Fosse aux ours, en souvenir à Paris.

La Fosse aux ours resta alors abandonnée jusqu'à ce que, en 1810, un couple de jeunes ours eut été amené de Savoie, à Berne; leur descendant mourut le 19 janvier 1853. Le 21 mai 1853, le Jardin zoologique de Paris envoya deux ours. En 1825, on avait installé la fosse aux ours devant l'Aarbergertor, au-dessous de la grande fortification, mais en 1857 déjà, elle dut émigrer à l'emplacement actuel pour permettre la construction de la gare.

Le 6 septembre 1912, la Ville de Berne accueille Sa Majesté l'Empereur Guillaume II. C'est accompagné du Président de la Confédération, Ludwig Forrer que l'empereur allemand fera une brève visite à la Fosse aux ours

Document Jean-Georges Mallet

Rudolf Grossenbacher, gardien des ours de 1923 à 1952

Pour en savoir plus, cliquer sur l'image :

Agrandi en 1924 avec l'ajout d'une fosse réservée aux oursons, ce lieu historique a subi une rénovation en profondeur entre 1994 et 1996 dans le but d'améliorer les conditions de vie des ours.

L'ancienne Fosse aux ours rénovée

Document Claire Bärtschi-Flohr

Fosse et petite fosse aujourd'hui (octobre 2017)

Malgré les améliorations apportées, le lieu est resté une "fosse". En 2009 un nouveau parc a été aménagé. Il s'étend de l'ancienne Fosse aux ours aux rives de l'Aar, en face de la vieille ville. Il est habité par deux ours offerts par la Russie et de leurs deux jeunes oursons.

La nouvelle Fosse aux ours

Document Francis Brot

Pour le bien-être des animaux, de nouveaux et importants travaux sont en cours au Parc des Ours. Finn, Björk et Ursina passent l'été 2015 à Juraparc, près de Vallorbe (VD)

A Juraparc, Finn en pleine sieste (avril 2015)

Parc des ours à Berne lors d'une belle journée d'automne. Les ours se préparent à l'hibernation

Sources : Gazette de Lausanne / Archive personnelle

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,199
4,668
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.