Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Le cimetière de Vissoie

Le cimetière de Vissoie

30 juillet 2012
© Collection Michel Savioz
Michel Savioz

SOUS UN TAPIS DE FLEURS

1953

(Article tiré de l'hebdomadaire du pays romand, « L'ABEILLE »).

C'est à Vissoie en effet, dans le val d'Anniviers que nous avons rencontré le cimetière le plus impressionnant de Suisse. Tout y contribue, sa situation, les tombes elles-mêmes, par leurs arrangements de fleurs qui expriment le cycle éternel de la vie humaine, le développement et le vieillissement, la mort et la renaissance.

Chaque tombe est transformée en une plate-bande de fleurs, tant que celles-ci fleurissent à cette altitude. Le tertre est complètement recouvert de fleurs vivantes. Là où les tombes s'adossent à l'église ou au mur de clôture, les fleurs surgissent du sol d'une façon inattendue ; on n'a pas l'impression qu'elles ont été plantées mais il semble qu'elles ont trouvé naturellement le chemin vers la lumière à travers un terrain inculte.

Tout le cimetière a un aspect sauvage et pourtant il dégage une sérénité libératrice, comme si la vie même avait rompu l'étroitesse des tombes. 24 octobre 1953

Sur la photo, Émilie Crettaz-Florey et Crésence Monnier.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Michel Savioz
1,706 contributions
30 juillet 2012
1,168 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
6 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,505
6,256
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.