Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
L'Inédit
Occupation d’un immeuble pour empêcher sa démolition.

Occupation d’un immeuble pour empêcher sa démolition.

1 janvier 1981
Photo fourni pas Oscar Luchino, Cordoba, Argentine.
Armand Sin

Rue d'Argand, No 2, Genève.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Armand Sin

    Nous etions tous ou presque des etudiants et nous etions jeunes. Depuis des annnès nous avions trouvé, au deux de la rue Argand, un lieu ou la vie semblait être aimable et surtout pleine de joie. Mais il arrive un jour oú nous avons reçu l'órdre de abandonner les lieux. On avait signé la mort de la vielle batisse pour contruire une nouvelle a sa place. Lorsque nous avons depassé la surprise, beaucoups de gens que connaissaient les magouilles des batisseurs nous sommes encouragés a resister. Le deux de la rue Argand ne courait pas de risques. Il fallait le sauver de une mort injustifiable. C'ést alors qui a commencé l'ocupation des lieux. Elle s'est etendue pendant deux ans avec les ancien locataires. c'ést a eux que je veux rendre hommage. Quelques uns vous pouvez le voir en ces photos qui accompagnent ce souvenir. Qui etions nous? Uee multinationale des etudiants de Amérique latine, des maghebins, des africains, beaucoups de valaissans qui se sentaient a Genève aussi étrangers que nous, les ressortisant du tiers monde. Mais ce n'ést pas tout. Il restait, de une toute vielle époque, deux locataires. L'une était une coifeusse celibataire et l'áutre, une vielle dame très ancienne, la memé qui nous manquaient a tous. Cette experience nous a fait grandir comme jamais. Nous n'avions pas eu peur de mener cette lutte qui s'ést livrée pendant de longues mois. Comme tout ressistance elle sut des faillites et des changements. C'est ainsi que a fur et a mesure que les apartements se vidaient, on a dù faire face a des lumpems de tout allure que voulaient reprendre les mêmes. Cela n'a pas était fácile. Pendant ces temps il a eu des manifestations d'appui de toutes sorte ainsi que des sacrifices bien sur, lorque la poelle du batiment fùt mis a mort. Mais aussi il y a eu beaucoups de fêtes, des naissances y la reconnaissance des nombreux associations qui ont decidé, un premier mai, initier la marche annuelle devant notre batiment. Il faut ajouter que Le deux de la rue Argand n'á jamais eté demoli. Commentaire envoyé par Oscar Luchino, de Cordoba, Argentina. Lui-même ayant habité le bâtiment occupé à savoir dès l’année 1981 à 1984.

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
97,656
5,549
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.