Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:19:26

W.A. Mozart, KV 314, André Pépin, OSR, Ernest Ansermet, 1957

9 novembre 1957
Disques DECCA
René Gagnaux

Wolfgang Amadeus MOZART, Concerto No 2 pour flûte et orchestre en ré majeur, KV 314 (285d), André PÉPIN, flûte, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest ANSERMET, 03./09.11.1957, Genève, Victoria-Hall, Decca LW 50185

Le concerto No 2 KV 314 est le deuxième des concertos commandés en 1777 par Willem van Britten de Jong (aussi connu sous le nom de Ferdinand De Jean), un riche commerçant et amateur de flûte néerlandais: Mozart séjourne à Mannheim, à la recherche d'un nouvel emploi. Il se lie d'amitié avec Johann Baptist Wendling, le flûtiste de l'Orchestre de Mannheim, qui lui procure cette commande

Contrairement au premier concerto - KV 313 - ce deuxième concerto n'a pas été composé uniquement pour la flûte: il s'agit d'une transcription de son concerto pour hautbois, qu'il avait écrit l'année précédente pour Giuseppe Ferlendis - l'hautboiste de l'Orchestre de Salzburg. Tous deux portent les mêmes numéros dans le catalogue Koechel: la version pour flûte diffère toutefois nettement de l'original pour hautbois, ou plus exactement de ce que on suppose être l'original, la partition manuscripte pour hautbois étant perdue.

Dans l'enregistrement que je vous en propose, Ernest ANSERMET dirige son Orchestre de la Suisse Romande, le soliste est André PÉPIN, le premier flûte solo bien connu de cet orchestre.

Selon la discographie Decca de Philip Stuart, les séances d'enregistrement ont eu lieu les 3 et 9 novembre 1957, comme d'habitude au Victoria Hall de Genève (prise de son mono: Gil Went, prise de son stéréo: Roy Wallace et Cyril Windebank).

L'enregistrement paraît pour la première fois en juillet 1958 sur les disques LXT 5427 et LL 3030 - en mono - puis une année plus tard - en juillet 1959 - sur le disque CS 6091 - en stéréo. Sur ces disques se trouvent également le concerto pour trompette de Haydn - avec Paolo Longinotti en soliste - et l'Adagio et Allegro pour cor et orchestre Op. 70 de Schumann, dans une orchestration d'Ernest Ansermet, avec Edmond Leloir en soliste.

Les deux concertos paraissent l'année suivante - en avril 1960 - sur le 10" / 25 cm BR 3037 - en mono - et en avril 1962 sur le SWL 8017 - en stéréo, ainsi que sur ce Decca LW 50185, en mono. C'est un exemplaire de ce dernier que j'ai utilisé pour cette restauration, donc en monophonie.

L'enregistrement n'est paru que très tard sur CD, en août 2009 chez Decca Australie dans leur admirable série Eloquence, CD 480 0379. Sur ce CD se trouvent également la symphonie No. 38, l'Exsultate Jubilate - Janine Micheau en soliste - et la Gran Partita de Wolfgang Amadeus Mozart, ainsi que le concerto pour trompette et orchestre de Leopold Mozart, Michel Cuvit en soliste, voir par exemple http://www.buywell.com/cgi-bin/buywellic2/efly.html?mv_arg=13181 pour plus de détails.

À noter que les cadences des 1er et 3e mouvements sont de Johannès Donjon (Johannès Donjon, né à Lyon en 1839, décédé en 1912, il a étudié au Conservatoire de Paris auprès de Jean Louis Tulou, a été ensuite flûte solo à l'Opéra de Paris et à la Société des Concerts du Conservatoire. Johannes Donjon a composé des courtes oeuvres dans le style typique de "La Belle Époque", de la plaisante musique de salon, mais ce sont surtout ses cadences pour ce concerto KV 314 qui sont restées connues jusqu'à aujourd'hui).

L'enregistrement que vous écoutez:

Wolfgang Amadeus Mozart, Flötenkonzert Nr. 2 in D-Dur, KV 314 (KV 285d), André Pépin, flûte, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest Ansermet, 03./09.11.1957, Genève, Victoria-Hall, Decca LW 50185 (1. Allegro aperto (Kadenz: Johannès Donjon) 08:19***/08:19*, 2. Andante ma non troppo** 05:21***/13:40*, 3. Allegro (Kadenz: Johannès Donjon)** 05:45***/19:25*)**

Pour le premier concerto KV 313, écouter ce fichier audio (https://www.notrehistoire.ch/medias/114589)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    C'est émouvant de retrouver des disques et interprétations comme ce que vous nous proposez cher René, merci. André Pépin est admirable !

  • René Gagnaux

    Merci pour votre commentaire, chère Martine. En restaurant mes vieux disques, je suis aussi très souvent émerveillé par la qualité des interprétations. André Pépin a vraiment été un des meilleurs musiciens de l'OSR, avec bien d'autres, et qui sont aujourd'hui assez oubliés. Au cours du temps je vais publier encore quelques autres enregistrements avec lui. J'ai essayé de trouver quelques photos d'André Pépin, mais je n'ai jusqu'à maintenant pas pu trouver de bonnes photos. Si une personne visitant cette page devait pouvoir apporter quelques photos d'André Pépin - ou autres documents - je créerais avec plaisir un groupe André Pépin, pour rendre ses enregistrements et ces photos resp. documents mieux accessibles à tous!

René Gagnaux
1,588 contributions
15 juillet 2013
1,281 vues
0 like
0 favori
2 commentaires
4 galeries
00:19:26
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,206
6,474
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.