Concours photo "La rue, témoin de nos passions": publiez-vous images jusqu'au 25 mars ! Toutes les infos
24 heures de lecture

24 heures de lecture

24 heures de lecture et foire aux livres.

Le texte a figuré dans les pages de l'Omnibus de la semaine d'après.

Les organisateurs des 24 heures de lecture ont eu, eux aussi, les suppléments de difficultés liées au coronavirus. Les nouvelles réglementations les ont obligés à envisager des lectures en extérieur ; hélas, la pluie et le froid s’en sont mêlés le dimanche pour perturber lecteurs et auditeurs. Malgré cela, les lectures se sont suivies de 14 heures à 14 heures du lendemain, nuit y compris où les lectures se faisaient à la chapelle St-Michel. Le thème de cette année était « Coïncidences ». Toutes les lectures n’y correspondaient pas, mais toutes rivalisaient à offrir, par le titre, la présentation ou le contenu, un intérêt bien particulier pour l’auditeur. Au niveau des lectrices et lecteurs, il est à relever qu’une partie était de l’extérieur ; on relevait entre autres des résidents de Cossonay, Etoy, Lausanne, Cully, Baulmes ou encore Vevey aux côtés d’une autre moitié venue du vallon. Les genres étaient très divers comme la poésie, le roman ou encore la nouvelle avec des paris plus audacieux dans une comparaison entre textes antiques et contemporains. La pause de 19 heures du samedi soir permettait aux acteurs (lecteurs et comité dont Jonas, Laurent, Sylvain, Isabelle, Léo et Gwenaëlle) de se retrouver autour d’une soupe bienvenue.

En parallèle avec cette manifestation, se tient chaque année la foire aux livres qui réunit, dans un silence de cathédrale, les amateurs de livres de deuxième main. Ambiance très particulière, dans cette maison de Champbaillard, où l’endroit se distingue d’une bibliothèque ou d’une librairie de par la chasse à la bonne occase. En fait, une sorte de course au trésor, de celle qui nous fait sortir avec trois livres sous le bras qu’on emporte comme des trophées. On ne fait qu’imaginer, devant la quantité des ouvrages présentés, la somme de travail fournie pour préparer, acheminer et remporter ces ouvrages.

De retour dans le bourg, on pouvait finir sa visite sous la pluie par un passage à la brocante de la paroisse pour emporter encore une trouvaille de plus.

Serge Goy

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher Serge, merci encore une fois pour vos partages toujours très chaleureux avec des gens si heureux de se faire prendre en photo par VOUS

    Amitiés Renata

Serge Goy
1,044 contributions
2 février 2023
38 vues
1 like
0 favori
1 commentaire
5 galeries