Anna Repérage

1957
Lausanne
Lily Schneider
Elisabeth Baudat

Anna

(Anna Oertl, devenue par la suite, madame Fritz Legler)

Une femme extraordinaire ! Elle est arrivée chez nous vers 1957 pour apprendre le français et me soulager dans les travaux ménagers. Elle a appris, vite, le français, s’est occupée de la petite fille, du ménage. Elle était si heureuse d’avoir une chambre pour elle toute seule. Dans ses montagnes autrichiennes l’espace n’était pas grand pour abriter une nombreuse famille. Elle a épousé, quelques années plus tard, le futur boucher hôtelier qui venait la voir, le soir dans sa chambre.

Nous avions la chance de recevoir Fritz lors de ses congés. Il arrivait avec un grand plateau où trônait une truite en gelée avec des petits légumes et des quartiers de tomate, ou il préparait, dans ma cuisine des laitues braisées, farcies de lardons, alignées dans un grand plat Pyrex. C’était une diversion appréciée dans les menus quotidiens.

Il y a deux ans, nous avons revu ce couple, venu exprès à Lausanne pour revoir les lieux et les gens ayant connu leur premier amour. Ils nous ont raconté comment Anna, toujours aussi efficace, était partie à Singapour pour aider sa belle-fille, heureuse maman de triplés qu’il fallait tirer d’affaire.

Son Fritz de mari était très fier et très amoureux de sa femme, encore simple et belle cinquante ans plus tard.

Lily Schneider, Février 2008

Photo: Lily Schneider et Anna Örtl, Sauvabelin, Lausanne, 1957

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Elisabeth Baudat
6 contributions
29 août 2023
49 vues
4 likes
1 favori
5 commentaires
2 galeries