00:00:00
00:35:13

Felix MENDELSSOHN, La Première nuit de Walpurgis, Cantate profane, Sieglinde WAGNER, Anton DERMOTA, Otto EDELMANN, Choeur de la «Wiener Singakademie», Orchestre Symphonique de Vienne, Igor MARKEVITCH, 23./24.04.1952, «Wiener Konzerthaus»

23 avril 1952
Radio autrichienne
René Gagnaux

Le portrait d'Igor Markevitch illustrant ce fichier audio est cité de cette page des archives de Radio Canada. Il date de 1958: nommé conseiller musical de l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) l'année auparavant, Igor Markevitch venait d'être nommé directeur artistique de cet orchestre canadien.

«Die erste Walpurgisnacht» est une ballade écrite par Johann Wolfgang von Goethe en mai 1799, traitant des rites printaniers des druides persécutés par des fanatiques chrétiens déterminés à supprimer toute trace de leurs anciennes coutumes, que Felix Mendelssohn a mis en musique sous la forme d'une cantate profane en 1833.

Goethe lui-même avait l'intention de faire mettre son texte en musique, comme cantate chorale. Il proposa ce travail à son ami Carl Friedrich Zelter. Lorsque ce dernier eut connaissance du texte, il se serait écrié "[...] Wer das vertonen will, muss erst die alte abgetragene Kantatenuniform ablegen! [...]". Comme il ne sentait lui-même pas en mesure de réaliser ce travail, il en chargea son élève Felix Mendelssohn Bartholdy.

Entre 1830 et 1831 Mendelssohn était en voyage à travers la Suisse et l'Italie. De Rome il écrit à Goethe: "[...]Was mich seit einigen Wochen fast ausschließlich beschäftigt, ist die Musik zu dem Gedicht von Eur. Exzellenz, welches die erste Walpurgisnacht heißt. Ich will es mit Orchesterbegleitung als eine Art großer Kantate komponieren. … ich weiß nicht, ob mirs gelingen wird, aber ich fühle, wie groß die Aufgabe ist und mit welcher Sammlung und Ehrfurcht ich sie angreifen muß. [...]"

Mendelssohn trouvait le poème éminemment musical et aurait déclaré: «ce n'[était] pas nécessaire d'inventer de la musique; elle est déjà là; tout sonne avec une clarté, et je commençai à chanter les vers avant même de penser à la composition. [...] J'espère seulement que ma musique puisse exprimer combien j'étais ému par la beauté des paroles».

À l'exception de l'ouverture, l'oeuvre fut achevée à Milan le 15 juillet 1831. L'ouverture, qui lui donnait le plus de difficultés, fut terminée à Paris le 13 février 1832 quelques semaines avant la mort de Goethe.

C'est pendant l'automne 1832, dans la maison de ses parents, que l'oeuvre fut donnée en première privée. La première audition publique eut lieu le 10 janvier suivant, à la «Sing-Akademie zu Berlin», sous la direction du compositeur.

Mendelssohn n'était que médiocrement satisfait de cette première version. Ce n'est toutefois qu'en novembre 1842, dix ans plus tard, qu'il reprit son travail sur l'oeuvre (à l'époque il aurait déclaré ne pas l'avoir achevée de façon satisfaisante «par manque de courage»). Mendelssohn écrit ensuite dans une de ses lettres: «J'ai repris de A à Z le Walpurgisnacht. C'est une oeuvre différente et cent fois meilleure maintenant».

Cette deuxième version fut donnée en première audition le 2 février 1843 dans le «Leipziger Gewandhaus», à nouveau sous la direction du compositeur. Dans le public, Hector Berlioz - alors en tournée en Allemagne - qui loua cette partition: «Il faut entendre la musique de Mendelssohn pour avoir une idée des ressources variées que ce poème offrait à un habile compositeur. Il en a tiré un parti admirable. Sa partition est d'une clarté parfaite, malgré sa complexité ; les effets de voix et d'instruments s'y croisent dans tous les sens, se contrarient, se heurtent, avec un désordre apparent qui est le comble de l'art» cité de cette page du site hberlioz.com.

Pour le texte voir par exemple cette page en allemand de Wikipedia.

L'interprétation qui vous est proposée sur cette page provient d'un concert donné les mercredi 23 et jeudi 24 avril 1952 - à 19h30 - dans la Grande Salle du Wiener Konzerthaus, retransmis à l'époque par la Radio Autrichienne.

Au programme:

- Felix Mendelssohn Bartholdy, Die erste Walpurgisnacht, weltliche Kantate für Soli, Chor und Orchester nach einer Ballade von Goethe op. 60

- Ludwig Van Beethoven, Konzert für Violine und Orchester D-Dur op. 61

- Albert Roussel, Suite No 2 du ballet Bacchus et Ariane op. 43

Les solistes Sieglinde WAGNER, alto, Anton DERMOTA, ténor, et Otto EDELMANN, basse, ainsi que le choeur de la WIENER SINGAKADEMIE et l'orchestre Wiener Symphoniker étaient dirigés par Igor MARKEVITCH.

L' enregistrement que vous écoutez...

Felix Mendelssohn Bartholdy, Die erste Walpurgisnacht, weltliche Kantate für Soli, Chor und Orchester nach einer Ballade von Goethe op. 60, MWV D 3, Sieglinde Wagner, alto, Anton Dermota, ténor, Otto Edelmann, basse, choeur de la Wiener Singakademie, Wiener Symphoniker, Igor Markevitch, 23./24.04.1952, Großer Saal im Wiener Konzerthaus

01 Ouverture*_____________________________________________10:03 (-> 10:03)*

I Das schlechte Wetter (Allegro con fuoco)

II Der Übergang zum Frühling (Allegro vivace non troppo, quasi l'istesso tempo)

02 Partie 1*_______________________________________________10:29 (-> 20:32)*

III. Ein Druide (Tenor) und Chor der Druiden und des Volkes (Allegro vivace non troppo)

IV. Eine alte Frau aus dem Volk (Alt) und Chor der Weiber aus dem Volk (Allegro non troppo)

V. Der Priester (Bariton) und Chor der Druiden (Andante maestoso)

VI. Chor der Wächter der Druiden (Allegro leggiero)

03 Partie 2*_______________________________________________14:40 (-> 35:12)*

VII. Ein Wächter der Druiden (Bass) und Chor der Wächter der Druiden (Rezitativ)

VIII. Chor der Wächter der Druiden und des Heidenvolkes (Allegro molto)

IX. Der Priester (Bariton) und Chor der Druiden und des Heidenvolkes (Andante maestoso)

X. Ein christlicher Wächter (Tenor) und Chor der christlichen Wächter (Allegro molto)

XI. Der Priester (Bariton) und allgemeiner Chor der Druiden und des Heidenvolkes (Andante maestoso)

Provenance: Radiodiffusion, Archives Radio autrichienne

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
René Gagnaux
1,744 contributions
30 avril 2017
2,244 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
1 galerie
00:35:13
Déjà 6,519 documents associés à 1950 - 1959

Galeries: