Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
La sentinelle des Rangiers  "le Fritz"

La sentinelle des Rangiers  "le Fritz"

1955
Jean-Paul Meneghelli

La sentinelle des Rangiers, surnommée le Fritz, était une statue érigée à quelques centaines de mètres en contrebas du col des Rangiers le 31 août 1924 pour commémorer le dixième anniversaire de la mobilisation de l'armée suisse lors de la première Guerre mondiale. La statue était située à la bifurcation des routes reliant le col des Rangiers à la Caquerelle. Elle se situait en Ajoie, dans le district de Porrentruy, sur le territoire de la commune d’Asuel (aujourd'hui rattachée à la commune de La Baroche) alors dans le canton de Berne (actuellement, le canton du Jura). De l'automne 1914 au 11 novembre 1918, le front qui courait depuis la mer du Nord s'était stabilisé à hauteur de Bonfol. La Confédération suisse, soucieuse de faire respecter sa neutralité et d'empêcher l'un ou l'autre belligérant de tourner le front en passant par le pays d'Ajoie, y concentra pendant plus de quatre ans des troupes qui édifièrent des retranchements de campagne. Le 9 novembre 1919, la Société jurassienne de Développement décida d'élever un monument, en l'honneur des soldats mobilisés, au col des Rangiers. Le monument est commandé au sculpteur et peintre neuchâtelois Charles L'Eplattenier (1874-1946). Il s'agira d'une statue représentant la garde suisse. Le monument est payé grâce à une souscription nationale3.

Le monument est alors taillé dans un bloc erratique, offert par Jean Gabus et provenant des forêts de Cudret, à Rochefort (NE). L'uniforme du soldat, bien que reproduisant fidèlement la tenue règlementaire suisse, ressemblait à celui des unités de maintien de l'ordre allemandes en particulier par le shako en cuir, d'où son surnom. La statue tire plus vraisemblablement son nom du jeune Fritz Kempf qui servit de modèle5. La statue est amenée au col des Rangiers, par train, depuis la Chaux-de-Fonds (NE) et placée le 17 août 1924.

La statue est inaugurée le 31 août 1924, afin de commémorer le dixième anniversaire de la mobilisation de l'armée suisse lors de la première Guerre mondiale, en présence du général suisse Ulrich Wille, Dans les années qui suivent, sa renommée attire de nombreux visiteurs. Elle devient une icône nationale pendant la mobilisation de l’Armée suisse lors de la seconde Guerre mondiale.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Jean-Paul Meneghelli
80 contributions
16 mai 2022
23 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
1 galerie
Déjà 5,967 documents associés à 1950 - 1959

Galeries:

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,622
6,676
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.