Portrait du bacouni de Meillerie

Portrait du bacouni de Meillerie

Pierre Auguste Chappuis
Succession Pierre Auguste Chappuis et Photo Elysée Lausanne

Portrait d'un bacouni de Meillerie qui travaillait à l'empierrage des rives près de Beau Rivage à Morges.

Jean Pierre Cuendet dans son livre "Lémaniquement vôtre, les bateaux" écrit à sa façon:

Il convient tout d'abord de s'interroger sur la signification du terme "bacouni": au premier chef, c'est un brave, puisque lémanique, solide comme une roc, acharné au travail. Sa profession, charger la barque (sauf à Meilleure où les carriers le font eux-mêmes) , disposer et arrimer la cargaison , conduire le bateau à destination et le décharger.
Passant sa vie sur l'eau , marchant en équilibre, au fil des jours , sur la longue planche souple qui relie la barque au rivage , le babouin semble déambuler , sur terre ferme, en constant roulis , pour faire contrepoids au tangage.
Il est traditionnellement vêtu d'un pantalon noir en velours côtelé , retenu à la taille par une longue écharpe de couleurs, signe distinctif de cette race de "durs".

Réunir les portraits de Pierre Auguste s'intéresse au photographe en action, vise tout d'abord à faire ressortir une représentation psychique du photographe dans son action singulière, l'image fixée par le déclenchement de l'obturateur nous livre un secret, met un peu de lumière sur les sentiments présents à cet instant chez le preneur d'image, comme un révélateur dans la chambre noire.

De la photographie, tout devient signifiant, les mains, le corps, et bien sûr le visage. A chaque portrait , un rapport de force apparaît.

Ce portrait a deux interfaces, celle qu'il partage avec nous, et celle qui le lie au photographe, et c'est précisément cette dernière qui m'intéresse dans ce travail biographique sur Pierre Auguste Chappuis.

Juxtaposer plusieurs portraits du même auteur vise à réduire autant que faire se peut la part de l'émotion née en nous à la vue du sujet.

Photographie prise par Pierre Auguste Chappuis

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!