Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Et le temps s'arrêta...

Et le temps s'arrêta...

8 septembre 2020
Pierre-Marie Epiney

Georgette (*1940) et Pierre (*1931) Gasser-Mounir ont exploité le café du Bonvin de 1964 à 2012. 48 ans à trimer du matin au soir. Cinq enfants sur les bras. Aujourd'hui encore, l'intérieur est resté comme à l'époque de la fermeture : le temps s'est arrêté. Les tables attendent les convives pour que Georgette leur serve une spécialité valaisanne, spécialement la fondue dont elle connaît une recette appréciée de tous. La table du fond espère ses cinq habitués de l'après-messe qui consomment invariablement un litre de Rapille.

Sur le comptoir trône une antique caisse enregistreuse dont le volet renseigne sur l'année de fabrication : 1914 (photo ci-dessus). Et puis un paroissien romain : Pierre est passionné de plain chant, il a suivi les cours aux semaines liturgiques de Saint-Maurice en compagnie du futur cardinal Schwéry qu'il tutoie comme un vieux compagnon d'arme.

Devant, un tabouret de bar sur lequel repose un cendrier habité par deux pipes que Pierre fume chaque soir - une seule s'il vous plaît. Ce n'est qu'à 40 ans qu'il a commencé de fumer.

Au mur le tableau des prix indicatifs daté du premier janvier 1999.

notrehistoire.imgix.net/photos...

La paysannerie occupe les murs : quatre sonnettes de vache dont une gagnée à l'exposition nationale de 1964, le diplôme d'honneur de cet événement, une collection d'étains comprenant de nombreuses channes, coupes et assiettes abandonnées par la société de tir de Mollens.

La sonnette gagnée à l'expo nationale 1964

notrehistoire.imgix.net/photos...

Ne manque même pas le football de table, le "footballette" comme aime à dire Georgette.

notrehistoire.imgix.net/photos...

Georgette à la fenêtre du café du Bonvin:

notrehistoire.imgix.net/photos...

Et puis, chose étonnante : la clé à la porte. Georgette et Pierre ont toute confiance. Seul les dérange le téléphone des voyantes !

Voir aussi :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Pierre-Marie Epiney
1,890 contributions
8 septembre 2020
49 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
5 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,701
6,293
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.