Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
00:00:00
00:12:53

Souvenirs glacés avec Roger Monnard

17 septembre 2021
David Glaser, le web éditeur

Le bonheur d’une crème glacée en été, Louis XIV en raffolait à ce qu'il paraît. Il y avait d'ailleurs treize glacières pour contenir son péché mignon, des mini-réfrigérateurs naturels répartis dans les allées du jardin de Versailles. On est alors au XVIIe siècle.

C’est aux Etats-Unis que le premier cône de glace a été identifié dans un livre de recettes de cuisine, on est en 1888. A l’expo universelle de 1904, à Saint-Louis dans le Missouri, on vend les premiers cônes, l'histoire ne dit pas s'il y avait plusieurs parfums.

En Suisse, dans les années 50, on connaît quelques marques qui ont fait le bonheur de nos grands-parents et parents. Pêle-mêle, il y a eu "Pôle Nord", un produit de la Société laitière de Lausanne, installée à Maupas 14, une société devenue Orlait pour enfin se fondre dans l'entreprise fribourgeoise Cremo.

Dans le canton de Vaud il y a les glaces Sensas, 1900 et Veneta, sans oublier bien sûr les marques industrielles que sont Lusso et Frisco. Dans ce document de la télévision romande de 1969, un reporter va à la rencontre d’un maître glacier industriel pour le compte de Madame TV. La caméra et le micro se posent dans les locaux de l'usine des Laiteries réunies de Genève (LRGG).

C’est justement dans les années 60 que les glaces deviennent vraiment à la mode. Mövenpick est né en 1948 à Zurich sous la forme d’un restaurant chic, grâce à Ueli Prager. Mais en 1969, l'homme d'affaires, content du succès de ses glaces au sein de son établissement installe une fabrique à Bursins. Oui, le célèbre "Tête à Tête" est produit un temps sur La Côte vaudoise.

Nestlé qui récupérera un peu plus tard la moitié de l’entreprise Mövenpick Ice Cream va lancer de son côté des marques au sein de sa division surgelée Frisco Findus. A la base, cette structure est une fusion de sociétés spécialisées dans les fruits et légumes surgelés, pour Frisco, ainsi que dans les conserves et les préparations surgelées pour Findus. Nestlé possédait Findus depuis 62, Frisco faisait des glaces depuis les années 30, Nestlé y a vu un moyen d'étendre un peu plus son rayon d'action au rayon dessert des supermarchés.

Je vous propose mon interview avec Roger Monnard, amateur d'histoire et de glaces, chez lui vendredi 17 septembre 2021. Ce passionné de sa ville Lausanne a recensé toutes les sociétés qui produisaient des glaces qu'elles soient artisanales ou industrielles.

Voici un listing qui reprend quelques-unes de ces sociétés :

Glaces Pôle Nord à Lausanne, propriété d'Orlait 1943-2008

Glaces Lusso à Montelly, de 1946 (officiellement en 1949) à 1976

Glaces Lusso Eldorado (1976-1987), rachetés par Miko-Unilever en 1987

Glaces Sensas à Montelly (avenue de Montoie 6), dirigées par Micheline Charlet de 86 à 92, inscrite au registre du commerce en 1986 et radiée en 2002. Mais la marque a été fondée en 1952 par Jean Schwab et son épouse. Au comptoir, c'est Germaine Clerc qui servait les glaces. En 2002, les glaces Veneta rachètent les glaces Sensas et s'installent dans les locaux de Montoie 6.

Glaces Veneta SARL, inscrite au registre du commerce en novembre 1997 par Paolo Gervasi

Glaces 1900, créées par la famille Pedrazzi inaugure au mois de juillet 1987 sa marque. Luigi et Annelise Pedrazzi s’installent rue de la Borde 15.

Pour le marchand de glaces situé à La Cité, Roger Monnard ne se souvient pas du nom du fabricant et vendeur, vraisemblablement il était installé là où se trouve le Petit Bar.

Précision, l’adresse de la Société Laitière de Lausanne est Maupas 14, sans doute à droite de l’adresse actuelle de l’Hôtel Ibis Centre et du garage BMW Mini d’Emil Frey.

On a commencé cet entretien avec l'analyse de ce document.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Roger Monnard, après avoir bien écouté vos souvenirs, avec en fin d'interview si je ne me trompe pas, le joli rire de votre épouse en réaction des têtes à têtes ! Tout ceci m'as donné l'envie d'en apprendre un peu plus sur l'histoire de la crème glacée, et voici un peu en partage: fr.wikipedia.org/wiki/Crème_gl...

    • Roger Monnard

      Merci, beaucoup pour le partage du lien wikipédia que j'ai lu ainsi que votre commentaire, en effet à la fin de l’interview il s'agissait du rire de ma femme qui s'amusait beaucoup d'écouter cette dissertation sur les crèmes glacées.

    • Renata Roveretto

      Cher monsieur Monnard, merci pour votre réponse qui me fait très plaisir, avec mes salutations les meilleures donc bien à vous deux, ainsi qu'à monsieur David Glaser

19 septembre 2021
56 vues
2 likes
0 favori
3 commentaires
0 galerie
00:12:53
Déjà 1,208 documents associés à 2020 - 2029
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,328
6,488
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.