Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Marcel Poncet  invite des amis sur la terrasse de Saint Christophe à Vich  en septembre

Marcel Poncet invite des amis sur la terrasse de Saint Christophe à Vich en septembre

1 septembre 1941
Paul Senn, copyright, reproduction interdite
Martine Desarzens

Marcel Poncet avec des amis dont mes parents Victor et Louky Desarzens, Casimir Raymond sculpteur, sur la terrasse de sa maison à Vich en septembre 1941.

La propriété du peintre mosaïste Marcel Poncet, sur les hauteurs de Vich en plein coeur du vignoble de la côte. Elève d'Eugène Gilliard, ami de Hodler et de Hermenjat, Marcel Poncet est l'époux d'Anne-Marie, fille de Maurice Denis pour lequel il exécutera les vitraux de Saint-Peul à Genève. " La rose des Vents"-c'est le nom de la propriété-voit transiter les plus grandes figures du microcosme artistique.
Victor y fait souvent escale, seul ou accompagnée de sa famille.

Marcel Poncet était le parrain de ma soeur Isabelle Desarzens née en aout 1945.
"Marcel Poncet est né à Genève en 1894. Il est entouré d'une famille d'artistes : Maurice Denis, peintre ; Antoine Poncet, sculpteur ; Gabriel Poncet, architecte.

Formé à l'Ecole des beaux-arts de Genève, où il se lie d'une amitié durable avec Casimir Reymond (auteur des vitraux du temple de Saint Cergue), Marcel Poncet devient ensuite l'élève de Ferdinand Hodler. En sa qualité d'artiste-verrier, Marcel Poncet va d'emblée, au seuil de sa carrière, s'inscrire au cœur du mouvement de « renouveau de l'art sacré » catholique, prôné par Alexandre Cingria. Il conçoit des vitraux dès 1915. En 1917, Maurice Denis dont il deviendra le gendre, lui confie la réalisation de ses vitraux pour Notre-Dame (Genève) puis pour Saint- Paul (Grange-Canal). C'est entre 1942 et 1947, alors qu'il réalise huit vitraux pour l'église Saint-Siglsmond de Saint-Maurice, qu'il atteindra le sommet de son art. La solidité du métier et l'originalité de l'expression placent les vitraux de Marcel Poncet au rang des vitraux suisses les plus intéressants du point de vue artistique. Peintre, Marcel Poncet obtiendra de nombreuses distinctions. Ses toiles sont présentes dans de nombreux musées ainsi que dans des collections cantonales et de la Confédération.

Il s'éteint le 18 juin 1953, à l'âge de 59 ans...."

Le 24 mai 2008, ses fils Gabriel et Antoine ont inauguré la Place Marcel Poncet à Vich, dont on voit sur la photo la maison et le jardin.

Marcel Poncet voir aussi :http://www.notrehistoire.ch/photo/view/35237/

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,097
6,529
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.