Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Victor Desarzens militant quelques souvenirs.

Victor Desarzens militant quelques souvenirs.

15 juillet 1912
Martine Desarzens

J'ai encore cette carte postale. D'abord une pension crémerie, cette maison a également été un pensionnat de jeunes gens, puis une maison dont j'ignore le nom des propriétaires. Cette pension a servi de relais pour des réfugiés juifs pendant la guerre 1940-45. Mes parents, Victor et Louky Desarzens, avec des amis dont le couple Robert et Jeanne-Marie Favarger peintre ont souvent été "un relais" pour guider des artistes réfugiés dans cette maison. Ces réfugiés artistes venaient le plus souvent de Paris; il y a eut Henri Langlois de la cinémathèque de Paris, Michel Rittner cinéaste, etc., enfants nous savions combien il était important que ces réfugiés juifs français puissent dormir, nous leur laissions nos lits d'enfant pour dormir dans le lit de nos parents, et puis surtout nous savions que nous ne devions jamais raconter ce que se passait chez nous certaines nuits, nos parents nous avaient dit que c'était notre secret, que nous ne devions même pas raconter cette histoire à nos meilleurs amis, nous avons tenu ce secret durant notre enfance, nous étions si fières de nos parents et de leurs amis artistes militants, enfants nous ne savions pas ce que le mot *militant* disait, pour nous il s'agissait juste d'une entraide normale. Nous avons toujours su que nos parents étaient généreux, notre père nous avait appris la générosité par l'exemple.... Beaucoup plus tard j'ai vécu dans cette maison qui était devenue une communauté de gauche, c'était la grande mode, il y avait la célèbre communauté créée par Claude Muret, communiste, à Saint-Sulpice, et celle de l'avenue de Secrétan, dans la maison du pianiste Alfred Cortot. Lorsque j'ai connu cette maison la partie au fond avec le treillis en bois n'existait plus. Aujourd'hui cette maison a été détruite par un propriétaire qui a fait construire un immeuble avec des appartements de hauts standing.... Ce quartier était encore bucolique en 1978 avec son petit chemin de Val-Vert aujourd'hui également détruit.

Val-Vert plus : notrehistoire.ch/entries/25q8Q...

Val-Vert encore : notrehistoire.ch/entries/VOoBN...

Val- Vert coût d'une semaine dans les années 1900 :notrehistoire.ch/entries/EdaWE...

Lien, descriptif de l'intérieur de la maison : notrehistoire.ch/entries/aZnYJ...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Partenariats éditoriaux 2022:
Partenaires de soutien:
107,799
6,722
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.