Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Histoire d'une périphrase

septembre, 1989
Daniel Rupp

été 1989

Je n’y avais pas pensé. Voilà maintenant qu’il se retrouve devant une question embarrassante. Embarrassante parce que si tous ses camarades n’ont aucun problème à donner une réponse claire, sans hésitation, mon fils, lui, se retrouve avec un point d’interrogation suspendu entre ciel et terre. Il doit cocher la case pertinente. Protestant ou catholique ? Il n’a jamais entendu parler de ce truc. Ce n’est pas la première fois qu’il cherche de l’aide sur son voisin, son meilleur copain. Il a coché protestant, donc, il sera protestant. De retour à la maison, il demande à sa mère s’il est cathodique ou protestant. Il reçoit zéro sur cinq, le tube de la télévision est cathodique, son père est catholique et elle-même est juive, donc techniquement il est juif ! ». L’explication mérite un développement un peu moins brutal. Il faut avouer que nous sommes des parents plutôt mou du côté prêche. Il est vrai que si nous ne faisons pas la promotion d’un paradis dans l’au-delà, nous ne faisons pas non plus la promotion d’un purgatoire ici-bas. Il faut dire cependant qu’au cas où nous nous retrouverions au paradis dans l’au-delà, nous ne pourrions qu’être « déçu en bien ! » comme tout bon vaudois. Je n’écarte pas l’idée d’un Grand Horloger concepteur de notre monde, mais je n’arrive pas à me faire une idée sur son origine : La Mecque, Jérusalem, Nazareth ou Saint-Imier. Heureusement, les dames de la paroisse sont contentes d’accueillir un nouveau paroissien à « l’éveil de la foi ». Le mercredi après-midi avec les copains, le pain au chocolat et le thé froid ne sont pas étrangers à cet éveil. Nous approuvons le mélange des genres, l’Espéranto du catéchisme.

L’école est le terrain de jeu de questions variées qui occupent les après-midi de devoirs scolaires. Une occasion de débattre nous est occasionnée par les définitions d’homonyme, de synonyme, de périphrase et de paraphrase. Par exemple « s’exposer au soleil » est une périphrase de « bronzer ». Inversement « bronzer » est une paraphrase de « s’exposer au soleil ». Les deux expressions sont aussi en quelque sorte synonymes, mais en tout cas pas homonymes. Notre petit apprenti protestant nous apporte là une question que nous cherchons à résoudre ensemble. Notre gamin doit chercher une expression homonyme à « s’exposer au soleil ». La maîtresse s’est-elle trompée dans la rédaction de cette affaire? À la question claire et précise, elle recevra demain une réponse claire et précise que sa mère lui a soufflée : « Sexe posé au soleil ! » et Toc !

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Daniel Rupp
24 contributions
2 mars 2021
32 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
1 galerie
Déjà 5,450 documents associés à 1980 - 1989

Galeries:

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,321
6,469
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.