Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Gâteau aux pruneaux

Gâteau aux pruneaux

16 septembre 2013
Sylvie Bazzanella
Sylvie Bazzanella

Les traditions ont du bon !
En ce jour de Jeûne fédéral, comme chaque année, je prépare un gâteau aux pruneaux.

Ma recette :

Abaisser de la pâte brisée et en garnir une plaque à gâteau.

Soupoudrer d'un peu de noisette moulue

Disposer les pruneaux dénoyautés et coupés en deux

Soupoudrer de sucre et d'un peu de cannelle

Terminer en répartissant quelques flocons de beurre

Cuire au four à 200°C, 20 à 30 minutes

Variante :

Avant de cuire le gâteau friser de la farine avec du beurre et un petit peu de sucre, puis parsemer sur le dessus du gâteau.

Bon appétit !

~~~~~~~~~~

Petit rappel quant à l'origine du Jeûne fédéral. Lu sur le site Valais libre :

Jeûne fédéral (1832)

La religion occupe une place importante dans la gestion de la vie publique. Des pays qui nous semblent anachroniques aujourd'hui ne doivent pas nous faire oublier qu'en remontant quelques siècles, nous trouvions les mêmes règles dans nos contrées.

Des jours de pénitence, de contrition et de prière étaient décrétés par les autorités de l'Eglise et avalisées par le pouvoir politique. Le jeûne était une pratique courante. La Suisse n'échappait pas à ces courants. Tant les protestants que les catholiques avaient leurs journées maigres.

Dès 1572, des tentatives de trouver un jour commun à tous les cantons eurent lieu. Protestants et Catholiques ne s'entendirent pas, pire au sein même des communautés religieuses les dissensions étaient grandes entre les différents cantons.

En 1796, la diète de Frauenfeld décréta un jour de jeûne commun à tous. Mais rien n'y fit et rare furent les années où ce jour put être organisé. Ce n'est qu'en 1832, le 2 août que, sur proposition du canton d'Argovie, la diète fixa au troisième dimanche de septembre le jeûne fédéral.

15 ans avant la guerre civile qui déchira les deux communautés religieuses, une entente fut possible. Seul le canton de Genève garda une journée de jeûne cantonale (le jeudi qui suit le premier dimanche de septembre). *L*a tarte aux fruits et plus particulièrement aux pruneaux devint le symbole de cette journée de pénitence nationale qui existe toujours malgré la laïcisation de la société.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Sylvie Bazzanella
3,083 contributions
16 septembre 2013
3,567 vues
1 like
0 favori
4 commentaires
3 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,821
6,153
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.