Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:00:31

L'histoire de la musique suisse par Michel Steiner (9e partie)

19 mai 2020
David Glaser, le web éditeur

Rencontrer Michel Steiner, ce fut pour moi une occasion unique d'échanger avec un être très sympathique, drôle, très pointu sur la question des musiques populaires suisses. Et pour entendre des histoires sur les meilleurs spécialistes de la musique au XIXe et au XXe siècle en Suisse, Michel est une référence. L'un de ces quelques spécialistes se nomme Jean Daetwyler (à droite sur la photo). Un reportage de Carrefour lui a consacré en septembre 1961 [à voir ici.](Jean Daetwyler (24 January 1907, Basel – 4 June 1994, Sierre) was a Swiss composer and musician. He is barely remembered, mostly for his largely forgotten works for alphorn inspired by Jozsef Molnar beginning in 1970. Also inspired by trombonist Branimir Slokar [sl] and other aspects of Swiss culture. Daetwyler was a pupil of Vincent d'Indy at the Paris Conservatoire. He returned to Switzerland in 1933 to teach for over four decades.)

Jean Daetwyler est né le 24 janvier 1907 à Bâle et est mort le 4 juin 1994. C'était un compositeur et musicien, son travail sur le cors des Alpes inspiré par Jozsef Molnar au début des années 70 est un des plus remarqués. Il a aussi été inspiré par le tromboniste Branimir Slokar et par d'autres aspects de la culture suisse.

A l'âge de 6 ans, Jean s'installe avec sa famille à Bulle, son père étant confiseur et sa mère vendeuse. Passionné de violon – il en joue depuis l'âge de 7 ans – Jean Daetwyler part en 1927 poursuivre ses études musicales au Conservatoire national de Paris, où il fut l'élève de Vincent d'Indy, puis à la Schola Cantorum et l'Ecole César Franck.

Marié et père de trois enfants, il s'établit à Sierre la fin de l'année 1938 où il est nommé directeur de l'harmonie municipale la Gérondine. Il a également dirigé le chœur de la St-Cécile. Durant les années de guerre, il compose divers morceaux de musique pour Radio-Lausanne.

En 1948, il fonde et dirige le chœur la Chanson du Rhône puis, en 1949, crée avec Georges Haenni le Conservatoire cantonal de musique de Sion où il enseigne l'harmonie et le contrepoint.

Il figure à droite sur cette photo d'un reportage tourné au Nagra à propos d'un groupe de fifres et tambours.

Jean Daetwyler a plusieurs fois dirigé des orchestres et des choeurs pour des prestations télévisées.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
100,668
5,830
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.