Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Les pergolas de Eyholz

Les pergolas de Eyholz

23 avril 2011
Philippe Chappuis

Découverte heureuse de ce mode particulier de viticulture en pergola à Eyholz, au départ d'une balade passant à Rohrberg, puis par un sentier escarpé (avant l'incendie) à l'alpage d'Aara, et descente à Visperterminen par Bodma.

La pergola est une structure construite en bois permettant d'offrir un support à des plantes grimpantes comme la vigne. Ce mode de culture de la vigne remonte à des temps très anciens, on en trouve la mention chez le poète latin Virgile (70 av. J.-C-19 ap.J.-C). Les supports pouvaient être des petits érables ou des crosses de châtaignier fichées en terre. Pergola (pergula) a donné bergula puis bercles (berclaz, Bercloz) pour désigner la vigne en treille. Le terme de hautains (aussi utins, uttins, huttins) dérivés de haut est synonyme de pergola. Le lieu-dit , les Uttins (les Huttins), fréquent en Suisse Romande, renvoie à des lieux favorables à ce type de culture.

Ici à Eyholz, la viticulture en pergola témoigne d'une tradition transmise par le nord de l'Italie . Ce qu'il y a de passionnant dans cette affaire c'est que l'Eyholzer Roter, un cépage rare du Haut-Valais a fait l'objet d'un examen génétique. Le Dr José Vouillamoz,biologiste généticien, rapporte dans l'article en lien "Les surprises de l'ADN" les résultats des tests qui portaient également sur d'autres cépages valaisans (Cornalin, Durize, Grande Arvine et d'autres).

Il conclut: Les analyses d'ADN ont permis de mettre en évidence des parentés parfois insoupçonnées qui montrent que beaucoup de cépages valaisans considérés comme indigènes ont en fait une origine ou une affinité valdôtaine, voire Nord-italienne ou encore française. Ces cépages du Valais et du Val d'Aoste constituent un patrimoine génétique unique : souhaitons que cette richesse ampélographique (l'ampélographie est un discipline commune à la botanique et à l'œnologie traitant des cultivars de vignes cultivés en viticulture : les cépages) soit à l'avenir encore plus mise en valeur.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Merci de rechercher les vraies racines de ces bonnes et belles choses, ne laissant ainsi pas la place à des fausses appropriations, nous égarent loin de la vérité trop souvent !

  • Philippe Chappuis

    votre intérêt et votre lecture fait du bien; j'ai toujours pensé que ce soit dans mon travail de médecin, mais aussi ailleurs que le plus dangereux, c'est d'avoir le sentiment, pire la certitude, de savoir, c'est prendre beaucoup de risque de se tromper, c'est se priver de toute ouverture vers une autre connaissance; en fin de compte, c'est le questionnement répété (un peu à la façon de Socrate) qui permet vraiment d'élargir avec enchantement le champ du savoir revisité, et cela, on pourrait l'espérer, deviendrait source de tolérance. Bonne fin de soirée !

Philippe Chappuis
1,493 contributions
10 février 2020
34 vues
3 likes
0 favori
2 commentaires
0 galerie
Déjà 775 documents associés à 2020 - 2029
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,169
6,023
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.