Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Noël 1985

Noël 1985

24 décembre 1985
Alexandre William Junod

Une grosse télévision posée sur un meuble hésitant, un canapé sans âge, et les beaux souvenirs d'un gamin heureux, quelque part dans un HLM du quartier de la Servette.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Alexandre William Junod, est-ce bien vous qui avait présenté le livre : " La Servette une compagne devenue quartier " ? Simple curiosité de ma part puisque sans vraiment avoir cherchée après vous, je viens de tombée sur votre nom qui me parait très complet pour qu'il ne s'agisse pas de vous., voilà et voici de quoi je parle :

    mqasters.ch

    et est-ce que par la même pourriez vous m'en dire plus au sujet de cette Maison de la Servette ?

    notrehistoire.ch/entries/P3p8D...

    Merci d'avance pour votre compréhension et en attente d'une réponse de votre part cher monsieur je vous souhaite une belle suite sur le site de NH

    Amicalement Renata

    • Alexandre William Junod

      Chère Madame,

      C'est effectivement moi qui ai écrit le livre sur la Servette et l'ai présenté pour la MQ Asters-Servette. J'espère que cette présentation vous a plu !

      Je ne pourrais situer exactement la maison dont vous m'avez soumis la photographie, mais elle s'inscrit très probablement dans une problématique qui a poursuivi le quartier pendant longtemps : le manque de place dans les classes. En fait, jusqu'à l'avènement du groupe scolaire de Geisendorf dès les années 1950, il n'était pas rare que des élèves soient envoyés ailleurs que dans les deux bâtiments que comptait le quartier : l'école de la Servette, et celle des Asters. J'ai découvert, par exemple, que des écoliers avaient été hébergés dans un immeuble ou une maison de l'avenue Soret (entre autres). Voilà sans doute l'explication de cette photographie.

      Amicalement,

      Alexandre

  • Anthony Schreyer

    On ressent l’émotion d’une jeunesse révolue, celle d’un temps où l’on était heureux. C’est cette même émotion que j’ai ressenti en lisant votre livre. Et depuis… tant de souvenirs de mon quartier, ma rue Lamartine, mon école Geisendorf.. et un passé si proche et pourtant si lointain….

Partenariats éditoriaux 2022:
Partenaires de soutien:
108,783
6,798
© 2023 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.