Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

La Fête-Dieu à Savièse

13 juin 1959
Emission Objectif 59
Radio Télévision Suisse

"La Féita-Djyo", la procession de Fête-Dieu, est célébrée avec solennité à Savièse en Valais. Une tradition, datant de 1827 au moins, veut qu'à tour de rôle l'un de cinq villages de la commune organise cet événement annuel.

Après la diane sonnée à cinq heures, la prise des bannières et celle de l'esponton - une demi-pique militaire - marquent le début de la célébration avec la grand-messe et la procession pour point culminant de la journée. Le Saint-Sacrement placé dans l'ostensoir est alors porté à travers les rues du village et la procession s'arrête à des reposoirs décorés de fleurs.

Véritable spectacle avec ses grenadiers, ses femmes en costumes traditionnels, ses fanfares, fifres et tambours et ses "tsanbris", des groupes de garçonnets et de fillettes, la Fête-Dieu n'en conserve pas moins une signification profondément religieuse.

Ce document d'archives est malheureusement muet.

D'autres documents sur le site des archives de la RTS

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Fondation Bretz-Héritier

    La procession de Fête-Dieu, 28 mai 1959 RTS archives, émission Objectif 59, diffusion 13 juin 1959 Commentaires de la Fondation Bretz-Héritier

    Grenadiers sur deux rangs, le matin, à la sortie du village de Granois, avant Zambotte. Eglise de Saint-Germain (Savièse) après la grand-messe. La foule va assister à la procession le long de la route principale. A noter que la procession descend à Tsinyé (lieu-dit au pied du village de St-Germain), remonte vers La Crettaz et rejoint l’église en passant à l’arrière de la Maison de Commune. Actuellement, la procession emprunte ce parcours à sens inverse.

    Fanfare Echo du Prabé (casquettes blanches et porteurs de corne fleurie entourant le porte-drapeau). Premier peloton de grenadiers commandé par le sergent Armand Reynard (1933). Villageoises en costume traditionnel attendant le passage de la procession, missel en mains. Croix de procession et enfants de chœur, dais porté par les autorités communales (en 1959, Hermann Bridy, Albert Debons, Marcel Dubuis (Froustine), Albert Gobelet, Georges Héritier, Gustave Léger, Clovis Luyet, François Luyet, Robert Pannatier, Martin Varone, Raymond Varone de Cyprien). Saint-Sacrement porté par le curé Charles Mayor, prêtres. A noter, à l’arrière, à droite l’actuel bâtiment Terco et la laiterie de Saint-Germain. Portrait du sergent des grenadiers, Armand Reynard. Peloton de grenadiers (près de la quincaillerie Tacchini dont on reconnaît à gauche les marches d’escalier). Foule près de l’église. Sur la rue entre La Crettaz et le Trontsé (carrefour de Saint-Germain). Tambours. Gonfanon paroissial porté par le sacristain Gabriel Héritier, entouré des garçons. On devine les 15 petites bannières des Mystères du Rosaire portées par des jeunes filles. Foule au Trontsé. Maison Marc Héritier. Gonfanon tout devant, suivi des Mystères, des scouts, du premier peloton de soldats entourant le capétan Edmond Héritier portant l’esponton de Granois. Civils (Villageois) de Granois. Foule (lieu à identifier) et passage des soldats. Groupe d’enfants, les fillettes (tsanbrides) en robe blanche, les garçons portant la hache. On devine les sapeurs devant le groupe d’enfants. On retrouve la tête de la procession qui revient vers l’église en passant à l’arrière de la Maison de Commune. Sapeur, tambours, gonfanon, garçons, jeunes filles portant les bannières des Mystères, scouts, capétan et soldats, civils. Foule devant l’église (passage des soldats qui vont entrer dans l’église). Second peloton de grenadiers commandés par le caporal Germain Héritier (1935). Clocher de Saint-Germain. Grenadiers sur la place communale. Reposoir de Drône au coin du cimetière. Bénédiction du Saint-Sacrement par le curé Charles Mayor (cette cérémonie se déroulait à chacun des quatre reposoirs de la procession). etc.

  • Fondation Bretz-Héritier

    (suite du commentaire) Chantres de La Cécilia. [Cette séquence aurait dû être insérée au début du film, avant la fanfare.] Passage de la tête de la procession à Tsinyé (au pied du village de Saint-Germain) : sapeurs, groupe d’enfants. A l’arrière reposoir des villages de Roumaz-Ormône. Jeunes filles et villageoises (lieu ?) selon la tradition en fin de procession. Sapeurs et groupe d’enfants, tambours, sur la place communale, à la sortie de la grand-messe matinal. Grenadiers, capétan suivi du banneret de Granois. A noter que cette bannière villageoise a été remplacée en 1964 et elle est déposée dans la chapelle de Granois depuis 2009. Saviésannes. Au balcon de la Maison de Commune. L’huissier Oscar Dubuis présente la nouvelle bannière de Savièse bénie par le curé Charles Mayor. A gauche Joseph Dubuis, père d’Oscar, présente l’ancienne bannière de 1475-76. Autorités politiques (sous le balcon communal). Moment historique avec les deux bannières qui saluent la foule et la compagnie devant la Maison de Commune.

Radio Télévision Suisse
16,343 contributions
4 juin 2015
2,516 vues
0 like
0 favori
2 commentaires
4 galeries
00:03:59
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
101,381
5,907
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.