Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Une figure anniviarde

Une figure anniviarde

octobre, 1959
Michel Savioz

Justin Salamin (1885-1959), ancien président de Grimentz.

Singulière coïncidence ! Deux anciens Présidents de commune se suivent de près dans la tombe . Il y a plus de 2 mois , mourait M . Jean-Baptiste Loye . Monsieur Justin Salamin , qui lui avait succédé en 1936 , l'accompagnait à sa dernière demeure . On relevait son nom parmi les personnalités présentes . Aujourdhui , il est enseveli dans le cimetière qu'il avait fait construire , sitôt la paroisse fondée en 1934 . Les desseins de Dieu sont impénétrables . Il rappelle à Lui tantôt l'un , tantôt l'autre , à l'heure qu'il connaît . Lui seul est capable de voir une vie dans sa totalité et de porter un jugement équitable . Comment alors oser parler avec justesse d'une existence , qui nous semble bien remplie ? Nous avons peur d'omettre des faits saillants , des traits de caractère , des dates importantes . Ne serait-il pas mieux de nous taire et de laisser tomber dans l'oubli celui que nous pleurons ? Nous croyons utile , au contraire , de tracer un portrait du défunt . Il redira ses qualités et ses exemples à ceux qui l'ont connu et de leur cœur , nous l'espérons , montera vers Dieu une prière pour le repos de son âme . M . Justin Salamin est né à Grimentz en 1885 . De bonne heure , il se révéla doué et pratique . Il avait l' esprit ouvert aux problèmes de son milieu . Il les étudiait et il cherchait à des résoudre . Inventif et habile , il se lança dans de nombreuses constructions : chalets , clochers , câbles et téléphériques . Il connaissait la mécanique , la réparation des montres et horloges . On peut dire de lui qu'il s'y connaissait un peu dans tous les métiers . Ajoutez à cela qu'il était hardi en entreprenant . Le danger ne lui faisait pas peur , mais il ne s'exposait pas témérairement . N'avons-nous pas là les qualités du vrai guide ? M . Salamin vivait au pied de belles montagnes . Dès son enfance , il les aima et il rêva de les escalader . Son rêve devint tôt une réalité . M . Justin Salamin , comme guide , eut le bonheur de conduire de nombreux touristes sur les cimes d'Anniviers , de Zermatt , d'Hérens , de Chamonix . Je ne sais si ma mémoire fait défaut , il a à son actif de nombreuses ascensions à l'étranger . Avec l'âge , elles diminuèrent. Mais l'amour de la montagne ne s'éteignit jamais dans le cœur de M . Justin . Cet été , il conduisit quelques clients sur des sommités voisines .

notrehistoire.imgix.net/photos...

Sommet du Besso, vers le début des années 50

Chrétien , il voyait certainement dans ses ascensions un signe : la montée de tout homme vers Dieu le Créateur , quil aima . N'allons cependant pas croire que sa vie se passa en montagne . II y songeait souvent . Il allait même en ski sur les glaciers , l'hiver et au printemps . Mais le reste de l'année , il mettait ses talents au service de son village et de la paroisse de Grimentz . Il fut Président de sa commune durant deux périodes . Il eut à la diriger durant les débuts de la paroisse et pendant la guerre . Ce ne fut pas toujours facile . Mais Monsieur Salamin se mit généreusement à l'ouvrage et il travailla au bien général . Le défunt avait une voix bien timbrée et de bonnes connaissances de musique et de chant . Durant de longues années , il dirigea le choeur du village , au temps où Grimentz était rectorat , puis , celui de l'église paroissiale . Il devait un jour passer la baguette à son fils Ignace , guide comme lui .

C'est à tout cela que nous pensons en nous remémorant cette existence qui s'est achevée . Il nous semble revoir devant nous cet homme , haut de taille , avec sa moustache blanche . Il parle dans sa cuisine , assis derrière la table . On l'écoute volontiers raconter ses aventures ; ses courses de montagne . Il a de nombreux amis en Suisse et même à l'étranger , il les revoit à l'occasion . C'est ainsi que dernièrement , au retour du Comptoir , il a rendu visite à un ancien touriste du canton de Fribourg . Rentré chez lui , il a succombé à un mal sournois , qui inquiétait son entourage depuis quelque temps .

Nouvelliste valaisan, octobre 1959.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Michel Savioz
1,706 contributions
30 décembre 2020
128 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
4 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,505
6,256
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.