Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

"L'enfance volée" en Suisse

Le terme d'«Enfance volée» fait référence au traitement infligé en Suisse à des enfants, orphelins ou issus de familles divorcés, placés de force dans des institutions et des familles d'accueil.

On estime à 100'000 le nombre d'enfants qui ont ainsi été contraints, entre 1800 et 1980. Les raisons de ces placements, principalement auprès de familles d'agriculteurs, mais aussi dans des institutions religieuses, étaient nombreuses : pauvreté, décès des parents, divorce, naissance illégitime sans oublier l'«abandon moral», autrement dit l'incompatibilité de la vie des géniteurs avec les normes bourgeoises de l'époque.

Pour les autorités, confier ces enfants à d'autres familles était beaucoup moins onéreux que de fournir une assistance aux parents.

Souvent privés d'amour et élevés avec brutalité, ces enfants ont servi de main-d'œuvre bon marché ou étaient victimes d'abus de toutes sortes.

Pendant longtemps, leur sort a été entouré d'un silence coupable. Mais à partir des années 1990, grâce aux témoignages de plusieurs d'entre eux, cette réalité s'est fait jour. En 2003, le Parlement vota un crédit pour une recherche historique approfondie sur ce thème.

Le 12 avril 2013, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a présenté officiellement les excuses de la Confédération, et a demandé pardon pour les souffrances infligées.

Ce groupe souhaite recueillir des documents et des témoignages sur « l'enfance volée ».

Voir également le groupe sur

la politique de placement à Genève.

Une galerie animée par Radio Télévision Suisse Radio Télévision Suisse

Voir sur la carte

Des médecins participants à la manifestation national à Berne en faveur d'un climat meille...
0
0
11
Repérage
.....c'est ce que nos comportements stupides provoquent, c'est à dire de foncer à têtes ba...
0
0
19
Toujours à l'exposition de et avec monsieur l'artiste Thomas Hirschhorn, qui rend hommage...
0
0
13
Prise de vue en promenade sur le " Quai du Bas " à Bienne.
0
0
3
Au début du XIXe siècle, les conditions de vie de pratiquement tous les enfants étaient pé...
1
0
3
"Enfant de commune", par T. Combe
A télécharger sur le site de la Bibliothèque Numérique Romande, le récit " Enfant de commune" de T. Combe (alias Adèle Huguenin Vuillemin) qui traite très délicatement des orphelins « enfants de commune ». Un roman sociologique où l'on découvre la face cachée de la prise en charge des orphelins...
2
0
6
Repérage
André Antille, mari d'Odile Crettol-Antille, menuisier, est en train de préparer la pose d...
1
1
5
Après le refus de Genève de participer au fonds d'aide pour les enfants placés en Suisse
Les excuses des autorités fédérales et cantonales, notamment de Genève, dans cette page d'histoire sociale tragique des enfants placés en Suisse pourraient ne pas être suivies par la création d'un fonds d'aide d'urgence qu'il semble difficile de mettre en place. Le Conseil d'Etat genevois a en effet...
3
0
3
En hommage à ma mère née Marcelle Claire Schönbächler
par Claude Anne Schaeppi Ce texte nous a été confié pour publication par son auteure, Claude Anne Schaeppi, qui en a fait une lecture publique lors du vernissage de l'exposition Enfances volées, au Théâtre de Saint-Gervais à Genève, le 6 mai 2013. A cette occasion, le président du Conseil d'Etat ge...
4
4
3
Repérage
Joëlle Droux: "La politique de placement des enfants a bénéficié d’un large consensus"
Maître d'enseignement et de recherche à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation (FPSE) à l'Université de Genève, Joëlle Droux est historienne, spécialiste de l'histoire des politiques de l'enfance en Suisse. Pour l'exposition itinérante « Enfances volées », actuellement présentée à...
2
1
5
Orphelinat Cantonal - Institution Borel, créé en 1880. "... Par testament du 2 juillet 18...
3
0
11
Orphelins de Pinchat puis de Conches. Ernest Chevrot (1912-1995),mon père, à droite, avec...
1
2
8
Orphelines de Pinchat ou au foyer de la Pommière à Conches. Au centre Augustine Chevrot, m...
1
1
7
Jean Chevrot, (1922-1997) "orphelin" genevois (à gauche), enfant illégitime enlevé à sa mè...
1
4
8
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
94,078
4,897
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.