Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Le Guggus

L'imprimeur genevois Louis Bron, futur maire du faubourg de Saint-Gervais, reprend en octobre 1894 le titre d'une revue théâtrale publiée de 1878 à 1879. Pour les dessins, il s'assure la collaboration de Polyte, alias Albert Gantner, puis de Noël Fontanet et René Pellarin, dit Pellos. Hebdomadaire populaire, autographié et de petit format, Guguss' coûte dix centimes. Interdit de parution en 1914 pour s'être moqué du Kaiser, il prend le titre de Petit suisse jusqu'en 1917, avant de reprendre son nom jusqu'à la fin de sa parution en décembre 1936. Proche des jeunes radicaux et des tendances anarchistes, le journal caricature les mœurs militaires et politiques, les membres de l'Eglise libre (les "mômiers") et se moque volontiers des Vaudois dans un style très oral et railleur caractéristique de Saint-Gervais.

Une galerie animée par Yannik Plomb Yannik Plomb

Voir sur la carte

à l'Aube du 20 ème selon Guguss et Polyte à Piogre L'imprimeur genevois Louis Bron, futur...
0
0
1
Repérage
Souvenir du Tir Cantonal de Nyon en 1906 selon Guguss
0
0
2
Le testament selon Guguss et Polyte à Piogre
1
0
2
L'imprimeur genevois Louis Bron, futur maire du faubourg de Saint-Gervais, reprend en octo...
0
0
1
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,706
4,713
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.