Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

MARKEVITCH, Igor

Igor Markevitch

Chef d'orchestre, compositeur et pédagogue d'origine russe,

naturalisé italien (1947) puis français (1982)

27.07.1912, Kiev - 07.03.1983, Antibes

Né à Kiev, Igor Markevitch n'aura guère eu le temps de connaître sa patrie: son père - Boris Nikolaïevitch Markevitch, pianiste, élève d'Eugen d'Albert et de Raoul Pugno - souffrant d'une tuberculose pulmonaire, émigre avec sa famille à Paris en 1914, et s'installe 19 rue de la Fontaine; l'année suivante, l'état de santé du père nécessite un séjour en Suisse, d'abord à Lausanne, puis à Leysin.

En 1917, ne pouvant retourner en Russie (suite à la révolution communiste), la famille se fixe à la Tour-de-Peilz, villa Maria, avenue de la Cressire: c'était une propriété abandonnée, construite par des Russes, les Chouvalov, ressemblant à une datcha, et qui leur fut cédée pour trente francs par mois. Igor Markevitch dans ses souvenirs: "[...] Nous allions habiter plusieurs années dans cette baraque insalubre, toujours froide, infestée de souris et qui passait pour hantée. Là restent enfouis mes plus heureux souvenirs d'enfance [...]"

Igor Markevitch reçoit d'abord de son père, puis - à partir de 1917 - d'une de ses élèves, Mme Pasteur, une formation de pianiste. Il étudiera ensuite avec Paul Loyonnet, à Lausanne, puis avec Emile-Robert Blanchet, un élève de Busoni.

C'est donc sur les rives du Léman qu'Igor Markevitch grandit et qu'il eut plus tard son principal port d'attache, pendant plus de cinquante ans d'une carrière des plus riches.

Igor Markevitch est un peu Vaudois d'adoption, comme le montrent ses domiciles successifs. De la villa Maria, à la Tour-de-Peilz, jusqu'à l'Aiglerie, à Villars s/Ollon (***), en passant par Corsier s/Vevey (*) et Chigny s/Morges, c'est une splendide terre d'accueil qui s'offre au musicien et à sa famille.

À la fin de sa vie, il s'installera à Saint-Cézaire, près de Grasse, en France, mais reste fidèle à la Suisse Romande où il revient régulièrement.

(*) 1934 - 1940, maison de Palézieux à Corsier "[...] Je m'attachais spontanément à cette maison à laquelle je me sentis bientôt aussi identifé qu'un jaune dans son oeuf [...]"

(**) après son séjour en Italie durant la guerre)

(***) 1954, une maison dont il dessine les plans et qu'il baptise L'Aiglerie

1921: Igor entre au Collège de Vevey. Parmi ses professeurs: Emmanuel Buenzod et Hermann Lang

Pour la suite, voir cet article avec sa courte biographie.

Le portrait d'Igor Markevitch illustrant ce descriptif est cité de la page de l'émission Magma de la RTS, 12.09.2012, 12h00, Espace 2, Yves Bron reçevant Jean-François Monnard, alors directeur adjoint du Septembre Musical.

Une galerie animée par René Gagnaux René Gagnaux

Voir sur la carte

Quatres portraits particulièrements intéressants à voir l'un à côté de l'autre, car ils on...
0
0
1
Igor Markevitch, juin 1948, Paris, © Boris Lipnitzki/Roger-Viollet, ParisEnImages En 1983...
0
0
2
Repérage
Igor MARKEVITCH, mai 1936, Paris, © Roger-Violet et Boris Liptnitzi, site ParisEnImages E...
0
0
3
Repérage
Dans un volet de l'émission de la Radio Télévision Suisse Romande «Visiteurs du soir», dif...
0
1
1
Igor MARKEVITCH vers 1940 Un portrait publié - entre autres - en couverture de la revue L...
0
0
1
Un portrait d'Igor Markevitch publié - entre autres - sur la pochette du disque Philips 83...
0
0
1
Ernest Ansermet, Co-fondateur de l'Orchestre Symphonique de Paris
L'Orchestre Symphonique de Paris (O.S.P.) fut fondé en 1928, les co-directeurs étaient Alfred Cortot, Louis Fourestier et Ernest Ansermet; le concert d'inauguration eut lieu le 19 octobre au Théâtre des Champs-Elysées, avec, en particulier, la création de Rugby, mouvement symphonique d'Arthur Honegg...
0
0
4
Ce premier concerto pour piano de Johannes Brahms - composé entre 1854 et 1859 - est une o...
0
0
2
Cette symphonie est la dernière composée par Peter Tschaikowski, et la première de l'histo...
0
0
2
Le Tricorne - «El sombrero de tres picos» - est un ballet composé par Manuel de Falla: fas...
0
0
2
Repérage
Après le Fidelio de Ludwig van Beethoven (1805), le Freischütz (Le Franc-Tireur, The Marks...
0
0
3
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,968
4,815
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.