Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Murs et toits à créneaux de Suisse Romande

Architecture de toutes les époques et a toutes fins, comportant des créneaux utilitaires ou décoratifs.

Éléments défensifs dans le passé, utilitaires puis purement décoratifs, les créneaux remontent à l'époque romaine. Ils couronnaient les murs des remparts afin de protéger le tir des archers. Sa forme - un simple muret rectangulaire coiffé d'une dalle, rien de plus qu'un épais bouclier de pierre - n'évolue guère jusqu'aux premières Croisades, où on découvre en Orient, des techniques de guerre supérieures qui vont révolutionner celles de l'Occident ainsi que ses moyens de défenses.

Les créneaux seront remis à la mode au XIX siècle, par le Romantisme, comme élément de décor gothique pour les jardins des folies.

Les façades à redents - ou redans- sont une innovation architecturale du Moyen Age.

En emprisonnant la toiture entre deux murs plus hauts qu'elle faisant office de pare-feu, on améliorait la sécurité des cités en cas d'incendie. L'accès au toit était d'ailleurs favorisé par les redents de la façade, ces entablements recouverts d'un pierre plate constituant un escalier.

Cette architecture se développera et restera prédominante dans les pays aux toits de chaume. Son implantation reste rare en Suisse Romande où pourtant les toitures étaient recouvertes de tavillons inflammables. Mais peut-être était-elle symboliquement liée au pouvoir d'état ?

Une galerie animée par Marianne Carron Marianne Carron

Voir sur la carte

À l’arrière plan La Tour de Marsens
1
2
2
Repérage
Une vue depuis le côté du lac sur quelques petits toits du Château de Chillon se trouvent...
0
0
4
Le bâtiment du Service archéologique du Canton de Fribourg qui était d'abord un grenier pu...
0
0
2
Tourbillon à gauche avec au-dessous la Tour du chien, musée d'art (Majorie) qui a longtemp...
0
0
4
Selon le site de ce villagelié à la commune de Sierre depuis 1972, il existait deux églis...
0
2
9
Pont d accès au Château de Neuchâtel (ouest)
0
0
6
Une des plus vielle construction de la ville de Neuchâtel est la Tour des Prisons dont la...
0
0
3
Ancienne demeure fortifiée du Seigneur Pierre de Venthône, époux d'Antoinette d'Anniviers,...
0
1
6
"Un pignon à redents ou à redan ou en gradins ou à pas de moineaux est un pignon saillan...
0
1
4
Sur l'arête rocheuse qui va de la Majorie vers Tourbillon, se dresse une Tour défensive ap...
0
1
4
La position de Loèche, au croisement du chemin de la Gemmi passant par les Bains de Loèche...
0
0
5
Sur la colline de la Cité, au XIe siècle, ce qui est aujourd'hui le Musée historique de La...
0
0
7
Ce château, actuellement hôtel de ville, a été reconstruit de1541 à 1543 pour la bourgeois...
0
0
6
Dans le Dictionnaire historique de la Suisse, on peut lire: "1492, fin 1540, de Viège, bo...
1
0
4
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,772
4,840
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.