LE BÉLIER ÉCORCHÉ VIF (5)
Une mère et sa fille vivaient à la montagne d'un petit et pauvre pâturage qui leur donnait à peine de quoi nourrir des moutons. Un soir qu'elles allaient se coucher, elles furent saisies d'inquiétude: à l'écurie, les bêtes se battaient et faisaient grand bruit. La femme dit: « Je me demande si j'ai...
0
0
4
1 janvier 1928
LE DIABLE ET LES TROIS JEUNES FILLES (4)
Elles étaient trois jeunes filles qui, vers cinq heures, un matin de décembre, s'en allaient gouverner les vaches à Morasè (1) (Morasses). Dans le bois, au milieu de la nuit profonde, elles entendirent tout à coup battre du tambour; le bruit semblait venir des rochers dèj Erè. « Mon Dieu, mon Dieu,...
0
0
4
1 janvier 1928
Introduction
Nous tenons les contes et les légendes que nous publions ici d'une personne qui s'est prêtée à nous les dire avec une amabilité et bienveillance qui n'ont d'égal que son amour pour le pays. Elle les a entendus de deux de ses parentes, de Grimentz également, âgées l'une et l'autre, en ce moment, de s...
0
0
3
1 janvier 1928
LE BOUC ET LES DANSEURS (20)
Les jeunes gens de Grimentz se réunirent un soir, à la nuit tombante, et s'en allèrent à Boka pour y danser. Un seul manquait. Ses camarades, on ne sait trop pour quelle raison, ne l'avaient pas invité, ni renseigné sur l'endroit du bal. Malheur en prit, car le jeune homme, plein de jalousie, se ven...
0
2
4
1 janvier 1928
CONTE DE LA POMME ROUGE (21)
Une veuve avait deux enfants, une fille et un garçon. La fille était aussi douce que le garçon méchant. Leur mère les envoya ramasser du bois mort dans la forêt. Elle leur dit en outre: « Celui qui sera de retour le premier aura une pomme rouge, et le dernier, une pomme blanche. » Chemin faisant, le...
0
0
4
1 janvier 1928
L'ENGLOUTISSEMENT DU VILLAGE DE « LONNA». (19)
Lonna était autrefois un beau village, situé sur les flancs de Sasseneire, au-dessus de Grimentz, au milieu d'un gros pâturage. Les habitants y vivaient dans la richesse et le bonheur. Trop d'aisance endurcit le cœur. Les pâtres de Lonna le firent bien voir quand un pauvre, passant par là, leur dema...
0
2
5
1 janvier 1928
MYSTÉRIEUX COUPS DE HACHE (16)
On raconte qu'un habitant d'Ayer avait assisté à Grimentz aux comptes de la montagne, le jour de la Saint-Antoine (1). Le soir, pris de vin, il voulut rentrer chez lui et s'égara aux abords de la chapelle de Trontsàkijè (2). Ne voyant pas les pentes de neige, il s'engagea sur l'une d'elles, perdit p...
0
0
4
1 janvier 1928
LES TROIS SQUELETTES (15)
Une femme avait perdu son mari, cordonnier de son état. Un soir, aux mayens, elle récitait son chapelet, comme de coutume, quand elle entendit frapper à la porte. Soupçonnant que le visiteur fût son époux, elle dit : « De la part de Dieu, dis-moi si c'est toi. » Une voix reprit: « C'est bien moi. Je...
0
0
4
1 janvier 1928
LES DEUX MASQUES (14)
À Carnaval, deux jeunes gens se déguisèrent, l'un en capucin, l'autre en femme; celui-ci avec un crâne pris à l'ossuaire, en guise de tête. La fête se passa joyeuse; mais, trois jours après, le second de ces hommes entendit une voix crier à son oreille: « Rends-moi ma tête, rends-moi ma tête. Va la...
0
0
4
1 janvier 1928
LE JEUNE BRAVACHE (13)
Les rochers dèj Erè (1) sont mal famés. De tous temps, la chenegola et les revenants y ont épouvanté les passants. Un jeune homme cependant disait bien haut que, quant à lui, il n'avait peur de rien. Or, un jour qu'il montait de Sierre à Grimentz, il fut arrêté soudain aux rochers dèj Erè par un gro...
0
0
4
1 janvier 1928
LA DAME BLANCHE ET L'ENFANT (12)
Un petit orphelin vivait heureux auprès de son oncle qui l'avait recueilli. Un jour qu'ils s'en allaient ensemble au bois de Boka (1), ils eurent à traverser le bisse. L'homme dit : « Ne viens pas avec moi. Il y a trop d'eau; tu ne pourrais pas passer. » L'enfant resta seul à attendre et à s'amuser....
0
1
5
1 janvier 1928
LES REVENANTS À TABLE (11)
Une femme se trouvait avec ses enfants aux mayens de Trakùè (1). Une nuit, elle s'éveilla soudain et vit une grande lumière dans la chambre. Six à huit inconnus, je ne m'en souviens plus très bien , étaient assis. Ils portaient un pantalon noir et une chemise blanche, comme les gens du village, le d...
0
0
5
1 janvier 1928
LE ROCHER DE « KONBACHA » (3)
Au-dessus de Grimentz, dans le pâturage de Konbacha (1), on voit un gros rocher qui semble s'être arrêté tout à coup dans sa chute pour ne pas écraser le chalet qui barrait son chemin. La légende rapporte qu'il fut détaché de Bindèla par le diable lui-même et roulé jusque là pour y détruire les gens...
0
2
4
1 janvier 1928
LE BAL À « DARBELI » (2)
Chacun sait que les garçons et les filles de Grimentz vont souvent danser aux mayens de Darbèli (1), sur les pentes du Mont dou Marè. Or, un soir, au clair de lune, il y avait bal, quand on vit sortir de la forêt un monsieur en noir avec un col blanc. Les jeunes gens youtzèrent; l'étranger vint à eu...
0
0
4