Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Des traditions à la modernité

12 août 2018
Fêtes des Vignerons 2019
Guillaume Favrod

Tout juste 200 ans après la première Fête, l’arène apparait simplifiée, certains diraient même réduite. Pourtant, elle surpasse ces aïeules. Largement ouverte sur le décor naturel que composent le lac et les montagnes, elle est constituée de deux gradins contenant chacun 8'000 places. Par sa forme, l’agencement rappelle celui des premières estrades du 19e siècle et embrasse au millimètre près les immeubles entourant la place.

8siem7iedem.s3.amazonaws.com/u... La place du Marché pendant la construction de l'arène en 1999 © Richard Mesot

Comme en 1977, plusieurs tours et un mât de 40 mètres de haut sont érigés au centre et aux quatre coins de l’arène pour diffuser son et lumière lors des représentations nocturnes. La mise en place de ces infrastructures a nécessité d’important travaux et de nouveaux forages pour installer les piliers en béton nécessaires à la stabilité et à la construction des tours, des gradins et du mat.

8siem7iedem.s3.amazonaws.com/u... Vue de l'arène et de son mât central © Marcel Rieder

En 1999, la scénographie repousse encore ses limites en intégrant à la fois le lac et les airs au spectacle. L’espace scénique triangulaire imaginé par les créateurs de la Fête fait près de 100 mètres de long pour 120 mètres en son point le plus large au bord du lac.

8siem7iedem.s3.amazonaws.com/u... Les vendanges, Fête des Vignerons 1999 © Groupement des photographes veveysans, Confrérie des Vignerons

Pour correspondre aux exigences artistiques et scénographiques, la place s’agrandit en contrebas. Une passerelle flottante enjambe le lac et se substitue aux quais. Elle accueille une scène sur deux étages qui descend en pente douce jusqu’aux gradins avec en son centre un promontoire similaire aux estrades et aux escaliers d’honneur sur lesquels les premiers vignerons couronnés et primés se présentaient au Conseil de la Confrérie des Vignerons en 1797 et 1819. Chargée de nostalgie et de tradition, cette configuration permet la production de plusieurs tableaux simultanés et l’apparition, grâce à diverses ouvertures au sol et sur les côtés, des différentes troupes de figurants. La symbolique se veut viticole tout entière puisque gradins et scène symbolisent ensemble un coteau de vigne.

8siem7iedem.s3.amazonaws.com/u... Vue de l'arène depuis le lac © Richard Mesot

Quand, en 1977, certains estimaient que la Fête devait rester une représentation diurne et traditionnelle, les concepteurs de la Fête de 1999 lui donne toute sa couleur. Les puristes trouveront toujours quelque chose à dire et fustigeront l’excès d’effets spéciaux, de fumigènes et d’hélicoptères mais ravaleront vite leur rancœur face à la douceur et l’ingéniosité des tableaux mettant en scène les enfants ceps (symbolisant des grappes de raisins) et les vendangeuses, métamorphosant littéralement la scène en coteau de vigne. A l’aube du nouveau millénaire, les ressources techniques à disposition permettent des représentations aussi lumineuses de jour que de nuit. Le mélange entre les traditions et la modernité actuelle des activités viticoles est savamment orchestré et le show est assuré.

8siem7iedem.s3.amazonaws.com/u... Démontage des estrades de l'arène © Philippe Pache, Confrérie des Vignerons

Qu’elles soient construites en bois ou en métal, couvrent la moitié ou l’entier de la place du Marché, s’élèvent de quelques mètres ou de plusieurs dizaines, les arènes de la Fête des Vignerons sont éphémères. Alors que leur construction prend plusieurs mois, elles ont déjà disparu lorsque les premières feuilles mortes de l’Automne virevoltent au vent. En quelques semaines, la place du Marché retrouve sa forme originale et l’arène disparue ne laisse presque aucune séquelle sur son goudron. Sans aucun doute, la nouvelle arène de 2019, ses dimensions et sa capacité de 20'000 places, trouveront leurs détracteurs mais, comme les précédentes, elle s’inscrit déjà dans la tradition en renouant avec le stade antique de 1955 tout en intégrant les dernières nouveautés technologiques du 21e siècle, prête à faire rêver une nouvelle génération.

Références : Guillaume Favrod, 1797-2019 : Deux cent ans d’évolution des arènes de la Fête des Vignerons, 2018 pp. 8-9.

Crédits photographiques : Arène de la Fête des Vignerons 1999 © Philippe Pache, Confrérie des Vignerons

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Guillaume Favrod
60 contributions
28 novembre 2019
22 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
2 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,211
6,036
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.