Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage

Roger Federer à l'hôtel des Bergues

18 septembre 2019
David Glaser
David Glaser

Quelle surprise! Je sortais de la gare Cornavin, prêt à renvoyer les balles avec mes collègues de la FONSART à l'occasion d'un de nos "matchs décisifs" sur les développements de cette plateforme et des projets annexes à notreHistoire. Après tout, j'étais préparé, l'entraînement a été dur mais il sert à quelque chose me disais-je pensant aux plus grandes stars du foot qui ont repris le chemin des stades de la Champions League. En déboulant sur la rue de Mont-Blanc côté sud de la gare CFF, je sens une animation anormale, des visages plus ouverts à mesure que je me rapproche du pont reliant les deux rives de la Cité de Calvin. Et là c'est le choc! L'impression de retomber en enfance (époque Edberg-Rosset-Noah-Hlacek-Lendl pour ma part)... Un attroupement s'est formé devant un des hôtels les plus prestigieux de Genève, l'un des plus centraux aussi: Les Bergues. Un tennisman sort alors du hall d'entrée entouré de nombreuses personnes tirées à quatre épingles. Pas n'importe lequel. Le tennisman total. Il est là devant moi à quelques mètres, oui c'est LUI, "Rodger", le "Rodge", le master des masters, un Dieu vivant, l'homme qui unie toute la Suisse dans une fusion d'amour et de passion depuis 20 Grand Chelems, depuis le début des années 2000. Plus de 20 ans que cet homme est au top du tennis mondial et ça continue malgré ses 38 bougies. Ce mercredi, c'est la journée genevoise du Bâlois le plus célèbre au monde. Roger Federer est souriant, serein, comme s'il était en vacances au bout du lac Léman. Comme s'il allait au travail comme moi, décontracté. Mais avec plus de responsabilités aussi... Je divague et je me dis alors, nous avons un autre point commun, je serai en short aujourd'hui, comme lui quoi (le sport que je pratique est cependant différent... je vous aide la balle est orange). Le joueur suisse de la sélection européenne, qui jouera le reste du monde tout un week-end à Palexpo dans le cadre de la Laver Cup (avec un certain Bjorn Borg comme coach), a marqué les esprits toute la journée. Entre les échanges de balles avec quelques heureux élus parmi les 1500 fans venus près du Palais Eynard ce mercredi 18 septembre et donc ces saluts sympathiques - que l'on voit dans cette vidéo - à la foule d'admirateurs rassemblée devant l'hôtel préféré d'Alain Delon et de nombreux autres personnalités mondiales, Roger a fait le boulot et plutôt bien, comme d'habitude. Allez "Rodge", tu feras gagner l'Europe avec Rafa et les autres à Genève ce week-end. On y croit ici.

David Glaser, web éditeur responsable de notreHistoire.ch

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
notreHistoire
683 contributions
19 septembre 2019
177 vues
2 likes
0 favori
0 commentaire
0 galerie
00:00:50
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,334
6,469
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.