Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Vanil noir, passage du cable

Vanil noir, passage du cable

© Collection particulière Nelly et Marcel Morel
Marcel Morel

Rejoindre le village de Grandvillard par la route. Ensuite prendre la route puis le sentier qui mène aux Baudes et l'alpage/lac du Coudré 1368m, laisser le lac sur sa droite et prendre le sentier qui va à Bounavaux 1620m. Continuer W et atteindre la cabane de Bounavalette 1766m (bouquetin en fer forgé). Prendre au S, deux petites gouilles et continuer le chemin qui devient plus raide en zigzag avec quelques portions ou l'aide des mains est requise. Au plan des Eaux 2272m (col) le sommet est visible, continuer d'abord sur la crête et ensuite en traversant dans la pente (quelques chaînes), continuer pour atteindre le sommet.
Depuis le col des Plans des Eaux, le Vanil de l'Ecri demande encore 15min de montée.

Les zones de tranquillité et les sites de protection de la faune protègent les animaux sauvages des dérangements excessifs, liés aux activités de loisirs de l'homme. L'arrivée impromptue d'un randonneur à raquettes peut déjà être problématique en soi pour les animaux sauvages: obligés de fuir, ils brûlent une énergie qui leur fait ensuite défaut pour survivre. C'est la raison pour laquelle les zones de tranquillité ne doivent pas être traversées en hiver ou uniquement sur des itinéraires indiqués.

Avec l'essor de différentes activités de loisirs, de plus en plus de personnes pénètrent dans le milieu de vie des animaux sauvages, et les dérangements se multiplient. Outre des mesures librement consenties et faisant appel à la responsabilité personnelle, des lois et des ordonnances permettent de réaliser les objectifs de protection inscrits dans la Constitution.

Dans les zones de tranquillité et les sites de protection de la faune, priorité est donnée aux besoins des animaux. Les activités de sports de neige et les autres utilisations sont de fait souvent restreintes. Si nous respectons les zones de repli pour les animaux sauvages, le milieu hivernal offre suffisamment de place pour l'homme et la faune.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Marcel Morel
1,459 contributions
18 novembre 2014
2,050 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
3 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,108
6,532
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.