Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Un café au lait au lit...

Un café au lait au lit...

mars, 1981
Charly Arbellay
Charly Arbellay

Personnalité vaudoise

Un café au lait au lit… mais surtout au Weisshorn

Au mois de mars 1981, le cabaret Edelweiss de Chalais invitait Pierre Dudan, (1916-1984), musicien, chanteur, acteur, écrivain, auteur de plus de 1500 chansons. La soirée fut une grande réussite et les contacts amicaux nombreux, comme c’est souvent le cas en Valais. Si bien que Pierre Dudan revint l’année suivante mais à Vercorin pour quelques instants de repos.

Nous sommes le mercredi 28 juillet 1982 sur la place du village. Pierre Dudan est accompagné de l’accordéoniste Francis Jeannotat et du ténor Raymond Mittétal. Il fait chaud, on partage l’apéritif et tous les participants chantent en chœurs « Et je m’en vais clopin, clopant », puis « On boit un café au lait au lit ».

A l’interview, Pierre Dudan raconte qu’il a composé cette chanson à l’été 1939. « Regardez là-haut, cet hôtel à la façade toute blanche ». Il tend le doigt en direction de St-Luc. Et bien c’est là que j’ai composé cette chanson. Et vous savez pourquoi ? La patronne, si aimable - j’avais chanté pour elle la veille - m’avait envoyé une petite serveuse avec un plateau contenant du café, du lait, du miel, de la confiture aux myrtilles et une montagne de croissants fait maison. J’ai eu un flash. Et j’y ai ajouté un peu de jodle, non pas pour faire Tyrol mais pour faire montagne d’Anniviers ». Il rit de bon cœur !

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • L’Hôtel du Weisshorn à la façade blanches, bien connu des coureurs de Sierre-Zinal. Photo : Arbellay

Chacun pensa que Dudan disait cela pour faire plaisirs aux estivants qui venaient de l’applaudir. Et bien non ! Dans un article paru dans le journal Construire de 1995, la journaliste Liliane Jordi (1936-2014), raconte la construction de l’incroyable hôtel du Weisshorn perché à 2327 m. au-dessus de St-Luc, édifié en 1882 par l’italien de Francesco Mosoni, de San Lorenzo/Domodossola. « Les matériaux de construction et les équipements furent montés à dos de mulet. Rien que pour amener le piano depuis Vissoie, il fallut deux jours et six hommes. C’est sur ce piano que le chansonnier Pierre Dudan composa son célèbre Café au lait au lit », confirmait la journaliste neuchâteloise et valaisanne.

Photo d'illustration :

Devant l’hôtel Victoria à Vercorin, Pierre Dudan, au centre, est entouré de l’accordéoniste Francis Jeannotat, du ténor Raymond Mittétal et de leurs épouses et accompagnantes. Photo OT Vercorin/Perruchoud

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,621
6,463
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.