Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

«Magnificat de Bach - Michel Corboz», 2 mars 1973, Cathédrale de Genève, Radio Télévision Suisse

2 mars 1973
Cathédrale, Genève
Radio Télévision Suisse
René Gagnaux

Ce concert enregistré le 2 mars 1973 dans la Cathédrale de Genève fut diffusé par la Radio Télévision Suisse le 22 avril suivant. À nouveau une pure merveille des archives de la Radio Télévision Suisse, l'un des nombreux bijoux de ces archives!

"[...] À la cathédrale - Concert Bach par Michel Corboz

Sous les projecteurs de la télévision - le concert étant enregistré par la TV et la radio - Genève retrouvait hier Michel Corboz, son ensemble vocal et instrumental de Lausanne dans un programme consacré à Bach: s'ouvrant sur l'une des quatre Messes brèves rarement exécutées (sol mineur BWV 235), il se poursuivait avec la belle cantate funèbre Actus Tragicus pour se terminer dans la jubilation du Magnificat

Choeur et orchestre étaient placés au fond du transept et, de ce fait, sonnaient avec toute la clarté souhaitable, mais «d'assez avec loin», la formation réduite emplissant difficilement la grande nef de la cathédrale. Cela provient aussi, bien sûr, de la conception de Corboz qui, à dessein, modèle les oeuvres avec soin dans un esprit presque intimiste, dans un style de musique de chambre. Mais c'est à ce choix que l'on doit le prix de ses interprétations, leur fraîcheur, leur précision, leur vitalité dans les choeurs jubilatoires, et - dans tous les choeurs - une couleur inimitable due au petit nombre de voix parfaites, d'un «rendement» toujours supérieur à une grande masse chorale moins au point techniquement.

Les solistes, trop nombreux pour être cités ici, se fondent toujours avec la même homogénéité au choeur dont ils ne sortent que pour les solos. Quelques nouvelles voix - dont le très pur soprano de Karin Rosat - donnent toute confiance quant à l'avenir de cet ensemble.

Rappelons que ce concert extraordinaire s'inscrivait dans la saison des «Concerts de la cathédrale».

J.C.P. [...] cité de cette page du Journal de Genève du 3-4 mars 1973, en page 9, rendu accessible grâce à l'admirable banque de données du site «www.letempsarchives.ch», qui permet de consulter en ligne les collections numérisées du Journal de Genève, de la Gazette de Lausanne et du Nouveau Quotidien, une générosité à souligner, tout étant sur la toile en accès libre!

Pour la Messe en sol mineur BWV 235 voir cet article.

Le Magnificat en ré majeur BWV 243 est l'une des oeuvres vocales majeures de Johann Sebastian Bach. Il a été écrit pour la fête de la Visitation de la Vierge Marie le 2 juillet 1733 pour choeur à cinq voix et orchestre. Il s'agit de l'une des rares pièces musicales du compositeur reposant sur un texte en latin, l'autre exemple le plus célèbre étant sa Messe en si mineur qui partage également la caractéristique d'être écrite à cinq voix.

Bach divise son Magnificat en douze parties (dont onze sont directement basées sur des versets bibliques) pouvant être regroupées en trois épisodes débutant par une aria et s'achevant par un choeur.

La partition digitalisée du manuscript peut être consultée sur cette page du site bach-digital.de du Bach-Archiv de Leipzig.

Pour le texte en latin voir par exemple cette page de l'excellent site de Walter F. Bischof.

Pour une traduction interlinéaire en français de Guy Laffaille voir par exemple cette page de l'excellent site d'Aryeh Oron.

Johann Sebastian BACH, Magnificat en ré majeur, BWV 243, Karin ROSAT, Nicole ROSSIER, sopranos I/II, Claudine PERRET, alto, Pierre-André BLASER, ténor, Michel BRODARD, basse, Brigitte BUXTORF, Pierre WAVRE, flûtes, Michael KÜHN, hautbois, Henri HONEGGER, violoncelle, Jörg-Ewald DÄHLER, clavecin, Philippe CORBOZ, orgues, Ensemble Vocal et Instrumental de Lausanne, Michel CORBOZ, Cathédrale de Genève, 22 avril 1973

Cliquer sur la photo ci-dessus pour voir la vidéo depuis le début du film dans une nouvelle fenêtre.

Si vous désirez écouter directement l'une ou l'autre des 12 parties du Magnificat, cliquer ci-dessous sur la photo de la partie en question, ce qui ouvre une nouvelle fenêtre avec la vidéo démarrant à cet endroit.

01 Choeur - Magnificat anima mea Dominum (Mon âme exalte le Seigneur)

02 Air [Soprano II] - Et exsultavit spiritus meus in Deo salutari meo (Et mon esprit a exulté en Dieu mon sauveur)

03 Air [Soprano I] - Quia respexit humilitatem ancillae suae (Parce qu'il a jeté les yeux sur son humble servante)

04 Choeur - Omnes generationes (Par toutes les générations)

05 Air [Basse]- Quia fecit mihi magna qui potens est, et sanctum nomen eius (Car celui qui est tout-puissant a fait pour moi de grandes choses et saint est son nom)

06 Air (Duetto) [Alto, Ténor] - Et misericordia a progenie in progenies timentibus eum (Et sa miséricorde s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent)

07 Choeur - Fecit potentiam in brachio suo, dispersit superbos mente cordis sui (Il a déployé la force de son bras, il a dispersé les hommes au coeur superbe)

08 Air [Ténor - Deposuit potentes de sede et exaltavit humiles (Il a renversé les potentats de leur trône et élevé les humbles)

09 Air [Alto] - Esurientes implevit bonis et divites dimisit inanes (Il a rassasié de biens les affamés et renvoyé les riches les mains vides)

10 Choeur, soprano 1, soprano 2, alto, hautbois solo - Suscepit Israel puerum suum recordatus misericordiae suae (Il a secouru Israël son enfant se souvenant de sa miséricorde)

11 Choeur - Sicut locutus est ad Patres nostros (Ainsi qu'il l'a promis à nos pères)

12 Choeur - Gloria Patri, gloria Filio (Gloire au Père, gloire au Fils)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,217
4,668
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.