Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Visages de l'OSR - Doris ROSSIAUD, pianiste et claveciniste

Visages de l'OSR - Doris ROSSIAUD, pianiste et claveciniste

René Gagnaux

Ce portrait de Doris Rossiaud fut publié entre autres dans la revue Le Radio Actualités du 7 novembre 1941 en page 1421.

Doris Rossiaud fut la pianiste de l'OSR de ?? à ??, soit "durant tout le règne d'Ernest Ansermet", avec qui elle a fait plusieurs enregistrements pour le disque. Elle était aussi très connue comme soliste et chambriste. Et pourtant, il est aujourd'hui extrêmement difficile de trouver des informations sur elle. Les photos sont aussi très rares.

Doris Rossiaud et Juliette Fert, un portrait fait par "Photo Wassermann", publié entre autres dans la revue Le Radio Actualités du 30 octobre 1942, No 44, page 1358 (pour Juliette Fert, voir aussi la photo https://www.notrehistoire.ch/medias/118426)

Le court hommage qui lui fut rendu dans la Gazette de Lausanne du 30 décembre 1982, en page 5, lors de son décès:

"[...] Hommage à Doris Rossiaud - Une musicienne hors du commun

C'est avec un grand chagrin que l'on a appris, le jour même de Noël, la mort de la pianiste Doris Rossiaud, que l'on n'avait plus vue depuis de nombreuses années, la maladie lui ayant interdit toute activité. Doris Rossiaud avait cependant joué, dans la vie musicale genevoise, un rôle prépondérant.

Élève de Johnny Aubert, elle avait remporté un prix de virtuosité en 1935, puis avait conjointement été, durant tout le règne d'Ernest Ansermet, la pianiste de l'Orchestre de la Suisse romande, et, dès 1945, professeur au Conservatoire, notamment dans les classes de musique de chambre.

Ceux qui l'ont entendue - et maints enregistrements de l'OSR laissent le témoignage de son talent - comme ceux qui ont eu le privilège de la connaître ou de travailler avec elle, savent que ses réputations n'étaient pas usurpées: la première était musicale, Doris Rossiaud passant pour la personne la plus musicienne de Genève, tant par l'instinct que par la culture, de ces musiciens auxquels on prête des exploits tout à fait extraordinaires. L'autre réputation était celle d'un caractère qui faisait d'elle, disait-on, la seule musicienne du Romand qui osât tenir tête au «patron»: quelques anecdotes succulentes circulaient à ce sujet!

Nous en gardons, pour notre part, l'image d'une personne qui, derrière son aspect bourru, était d'une extrême bienveillance, d'un esprit et d'un humour hors du commun. Veuille sa famille trouver ici l'expression de notre réelle sympathie. [...]"

Cet hommage était signé "JCP", probablement Jean-Claude Poulin.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
René Gagnaux
1,656 contributions
26 mars 2019
138 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
2 galeries
Partenariats éditoriaux 2022:
Partenaires de soutien:
108,821
6,801
© 2023 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.