Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Pilier Gervasutti

Pilier Gervasutti

Mont Blanc - Chamonix
Marcel Maurice Demont
Marcel Maurice Demont

Bivouac

Août 1972

Mont Blanc

Pilier Gervasutti, très difficile

Le pilier Gervasutti propose la magnifique ascension d'un étroit pilier vertical bâti de bon granit chamoniard. Son nom est l'hommage rendu par les premiers ascensionnistes (P. Formelli, G. Mauro, 1951) à Giusto Gervasutti qui perdit la vie alors qu'il explorait cette gigantesque tour de pierre (900 mètres de hauteur, entre 3300 m et 4248 m d'altitude, sous le toit d'un ciel aux couleurs changeantes), le 16 septembre 1946.

Photo

Au soir de la première journée d'escalade, bivouac sur une petite terrasse accrochée en plein vide à l'altitude de 4000 mètres. Le jour suivant, il reste à gravir quelques belles et difficiles longueurs de corde, dont la Tour Rouge par l'itinéraire du Pilier Boccalate, pour rejoindre le sommet du Tacul et, delà, si souhaité, le Mont Maudit, puis le point culminant du massif et toit de l'Europe, le Mont Blanc, 4820 mètres (pas obligatoire, il possible de considérer le Tacul, 4248 mètres, comme la fin de la course et le point de retour). Quoi qu'on décide, arrive le moment où il faut songer sérieusement à redescendre dans la vallée qui se contorsionne plusieurs milliers de mètres en contrebas.

Marcel Maurice Demont, 2018.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!