Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Fontaine de la Riponne ce matin....où est la fontaine ?

Fontaine de la Riponne ce matin....où est la fontaine ?

30 août 2014
Martine Desarzens
Martine Desarzens
  • COUCOU..que la voici...

Fontaine de la Riponne 1


Qui a signé le bon pour autoriser cette laideur au coeur de Lausanne ?

Quel municipal lausannois, quel chef de service, quel fonctionnaire a mis son tampon et sa signature au bas du document de l'autorisation?

Cette autorisation absurde, pourquoi ? Pour rien, d'après 24 heures, ce matin dans la page lausannoise.

Juste pour un "caprice" de BD-Fil qui nous demande de patienter sur un petit papier rouge...! Mais de qui se moque-t-on?

Alors que cette fontaine vient d'être remise en état de marche pour une somme faramineuse avec les deniers des lausannois, une personne de l'administration lausannoise a signé l'autorisation de cacher cette fontaine, créant une verrue de plus sur la Place de la Riponne!

L'urbanisme lausannois est mal depuis toujours...pourquoi changer ?

Michel Thévoz, Professeur honoraire à l'UNIL écrivait dans dans notre quotidien 24heures du 23 janvier 2013:

*"On sait que les écoles d'architectures du Japon qui organisent des voyages d'étude en Europe y intègrent volontiers Bruxelles et Lausanne à titre de contre exemples pédagogique, pour monter aux étudiant ce qu'il ne faut pas faire en matière d'urbanisme. Le moins que l'on puisse dire (...) est que Lausanne honore sa réputation de ville sinistrée."

Dans 24heures du jeudi 22 mai 2014 on lit : "Les politiciens lausannois n'ont
pas fini de batailler autour de la dynamisation de la place de la Riponne. Mardi soir, lors du Conseil communal de Lausanne, ce sont des plaques valaisannes qui ont
mis le feu aux poudres. Depuis lundi, des stands de mets à l'emporter ont pris leurs quartiers au sud de la place, en dehors des jours de marché. C'est l'une des
mesures décidée par la Ville pour attirer le chaland sur cet espace
délaissé."* Si Lausanne reçoit la "Palme de la médiocrité pour son urbanisme", nous seront obligés d'accepter ce titre honorifique!

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Martine Desarzens
885 contributions
30 août 2014
1,386 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
5 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,392
6,576
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.