Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Y-a-t-il des framboises au Mont-Rose ?

Y-a-t-il des framboises au Mont-Rose ?

2012
Charly Arbellay
Pierre-Marie Epiney

Alpes Valaisannes

Y-a-t-il des framboises au Mont-Rose ?

Par Charly-G. Arbellay

Quand le soleil de novembre se couche derrière le Cervin, ses derniers rayons rosissent la Pointe Dufour (4634 m.) et le Mont-Rose (4553 m.). Les bambins de Zermatt sont alors heureux et pointent leurs doigts : «Maman, je sais d’où viennent les glaces aux framboises : de là-haut !».

Beauté Ignorée

Cette introduction pour rappeler que le Mont-Rose ne s’est pas toujours appelé ainsi. Le physicien et naturaliste genevois Horace-Bénédict de Saussure (1740-1799) publiait en 1796 un livre qui révélait au monde des savants et des voyageurs des lieux et des beautés auparavant ignorés. C’est alors qu’un groupe d’Anglais curieux, traversait les Alpes en été 1800, quelques mois après le passage de Napoléon au col du Grand Saint-Bernard. Les voyageurs posaient les pieds d’abord à Aoste et marchaient jusqu’à Valtournanche. Arrivés au col du Théodule en fin d’après-midi, les Anglais s'émerveillaient devant la «Pink Mountain ».

Un rose féminin

Le célèbre alpiniste italien Guido Rey (1861-1835), vainqueur du Cervin par la Crête Fürggen, donne quelques pistes dans son livre Le Mont Cervin paru en 1905 aux Editions Spes à Lausanne :

Le mot «rose» est une forme de l’ancien nom générique donné au glacier par les habitants des versants méridionaux des Alpes, c’est-à-dire: Roïse, Roëse ou Rouïse, tandis que ceux du versant septentrional appelaient le glacier Gletscher et partant, le Théodule: Mont Gletscher.

Spécialiste valaisan du patois et auteur d’un dictionnaire sur cette langue ancienne, André Lagger de Chermignon acquiesce :

Notre patois est assez proche de celui de la Vallée d'Aoste. Nous nous comprenons car il y a de nombreuses similitudes. Oui, ces mots veulent dire rose.

Quand la Britannique Lucy Walker, victorieuse du Cervin en 1871, réalisait la première féminine du Mont-Rose, les montagnards, humiliés et frustrés de devoir partager l’exploit avec une femme, déclaraient avec un brin de condescendance «que cette montagne portait bien sa couleur».

Depuis le XXe siècle, ce nom est accepté par tous. Il fait toujours rêver les alpinistes et les enfants… mais pas pour les mêmes raisons. Hélas, les glaces aux framboises ne viennent pas du Mont-Rose !

Photos:

0.[photo principale] : Le Mont Rose, photo prise le 2 novembre 2012 depuis le Gornergrat. photo : Charly Arbellay

1. Le Mont-Rose vu par le reporter-photographe genevois Max Kettel, au siècle dernier :

notrehistoire.imgix.net/photos...

2. Guido Rey, alpiniste italien. dr

notrehistoire.imgix.net/photos...

3. Eduard Spelterini (1852-1931) pilote et aérostier suisse du Toggenbourg

notrehistoire.imgix.net/photos...

Voir aussi :

Bibliographie :

  1. La montagne sous presse – 200 ans de drames et d’exploits – Editions du Mont-Blanc.
  2. Les dames légendaires des Alpes: les femmes dans l’alpinisme – Actus Chamonix.
  3. Vers les plus hauts sommets du Monde – Dölf Reist Mondo 1978.
  4. Le Mont Cervin – Guido Rey Spes 1905.
  5. La folle histoire du Cervin – Philippe Guindraux.
  6. L’épopée des cols alpins – Fernand Gigon, Mondo 1979.
  7. Bonaparte et les Alpes – Documenta militaria, Thesis Verlag 2001.
Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Pierre-Marie Epiney
1,850 contributions
26 mars 2020
23 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
2 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,988
6,170
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.