Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Tourbière du Lac de Champex

Tourbière du Lac de Champex

Pierre Auguste Chappuis
Philippe Chappuis

A l'extrémité Nord du Lac de Champex, déposé dans une auge glaciaire entre les moraines des glaciers de Ferret et d'Arpette se trouve une zone marécageuse et humide avec une tourbière. Egidio Anchisi (Le Catogne, La Murithienne-Rossolis) nous dit : c'est un haut marais ( surélevé et hydraté par la pluie) formé par l'accumulation de débris végétaux (sphaignes) dans une cuvette étanche.Les végétaux ne se décomposent pas par manque d'oxygène et se transforme en humus brut, la tourbe*. Des pollens ont été prélevés par carottage puis analysés en collaboration avec François Matthey (palynologie). Les résultats permettent de fixer le début du* repeuplement végétal de à 13000 à 10000 av. J.C*. à la fin de la période glaciaire de Würm. Le* bouleau est apparu au Boréal ( env 7000 à 3500 av. J.C. L'épicéa et le hêtre à l'Atlantique ancien (env. 5500 à 4500 av. J.C.)

Suzanne et Pierre Auguste Chappuis aimaient passer une partie de l'été dans la région de Champex et le Val d'Arpette, logeant souvent à l'Hôtel Beau Site et à l'Hôtel du Glacier. Ils affectionnaient tout spécialement ces lieux où ils avaient lié des relations d'amitié avec plusieurs familles, les Crettex, les Biselx et les Torrione. C'était bien sûr le point de départ d'excursions et d'ascensions dans le magnifique cadre du Massif de Trient

Photographie prise par Pierre Auguste Chappuis

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,745
4,721
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.